Corona : les riches...s'enrichissent !

Ph. Unsplash

Ph. Unsplash

UBS et PwC ont déclaré que le rapport couvrait plus de 2000 milliardaires de 43 marchés à travers le monde et représentait environ 98% de la richesse totale des milliardaires.

L'étude "Riding the storm", publiée mercredi par la banque suisse UBS et le cabinet comptable PwC, a révélé que la richesse des milliardaires mondiaux a grimpé à 10,2 billions de dollars entre avril et juillet de cette année, contre 8 billions de dollars début avril.

Ces deux instituts dressent chaque année un état des lieux de l'évolution du patrimoine des super-riches dans une étude intitulée " Rapport des milliardaires ", dont le cercle comptait fin juillet 2 189 milliardaires, soit 31 de plus qu'en 2017.

Malgré des secousses durant le krach boursier de mars qui a vu certaines grosses fortunes sortir de ce club privilégié, la fortune des milliardaires s'est vite redressée à la faveur en particulier des géants de la technologie et de la santé.

En mars, la crise sanitaire avait déclenché un krach boursier face aux craintes tant pour la croissance économique que les risques de faillites des petites et moyennes entreprises que du choc sur la demande et l'emploi.

Ces chiffres masquent cependant d'importants mouvements au sein des grosses fortunes, ont-ils prévenu.

Ceux qui sont actifs dans le domaine de la santé ont eux vu leurs fortunes bondir de 50,3% à 658,6 milliards, un record qui s'explique par la découverte de nouveaux traitements, les innovations dans le diagnostic et plus récemment les recherches sur la Covid-19.

Les milliardaires investis dans le secteur de la technologie ont ainsi vu leurs revenus progresser de 42,5% depuis fin 2017 à 1800 milliards de dollars, portés par la poussée des actions du secteur.

"Les fortunes sont en train de se polariser", ont estimé les auteurs de l'étude à la faveur des entrepreneurs qui sont en train de révolutionner les secteurs de technologie, de la santé ou des équipements médicaux, citant en exemple le milliardaire d'origine sud-Africaine Elon Musk ou encore la milliardaire chinoise Zhong Huijuan.

Au contraire, ceux qui se trouvent "sur le mauvais côté des tendances économiques, technologiques, sociétales et environnementales deviennent moins riches", selon le rapport. Par comparaison, la fortune nette des milliardaires dans les secteurs tels que le divertissement, les services financiers ou l'immobilier ne s'est accrue que de 10% ou moins.

Le rapport n'a pas classé les fortunes individuelles des super-riches du monde, mais la personne la plus riche de la planète reste Jeff Bezos.

Dernières nouvelles