Le virus peut survivre plus de neuf heures sur la peau — Covid

Covid : le virus peut survivre plus de neuf heures sur la peau

Covid-19 : la durée de survie du virus sur la peau humaine déterminée

En effet, des chercheurs de l'Université de médecine de Kyoto, au Japon, ont révélé que le coronavirus pourrait survivre neuf heures sur la peau humaine.

" La survie durant 9 heures du Sars-CoV-2 sur la peau humaine peut augmenter le risque de transmission par contact par rapport à la grippe, accélérant ainsi la pandémie", conclut l'étude, publiée le 3 octobre dans la revue "Clinical Infectious Diseases ". Une nouvelle façon de prouver, à ceux qui en doutent encore, que le lavage des mains est indispensable pour freiner la propagation du virus.

Les auteurs notent que leur étude n'a pas pris en compte la "dose infectieuse" de SRAS-CoV-2, c'est-à-dire la quantité de particules virales nécessaire pour infecter quelqu'un par contact avec une peau contaminée, et les recherches futures devraient donc également examiner cette question.

Les chercheurs ont ici travaillé, non pas sur des volontaires, puisque cela poserait des problèmes éthiques évidents, mais sur des échantillons de peau obtenus à partir d'autopsies. Les échantillons ont été prélevés 24 heures plus tard afin d'éviter toute contamination.

"Ces résultats indiquent que le SRAS-CoV-2 a une stabilité significativement plus élevée sur la peau humaine que celle du virus de la grippe". Mais lorsqu'il se retrouve mélangé à du mucus, comme lors d'une toux ou d'un éternuement, le coronavirus survit plus longtemps encore: 11,09 heures contre 1,69 heure pour le virus de la grippe A (H1N1). Mais la bonne nouvelle, c'est que ces deux virus ont été inactivés sur la peau humaine 15 secondes seulement après l'utilisation d'un gel hydroalcoolique à 80% d'éthanol. Des études ont montré que la transmission du COVID-19 se produit en grande partie via des aérosols et des gouttelettes.

Les auteurs concluent: "Cette étude montre que le SRAS-CoV-2 peut présenter un risque plus élevé de transmission par contact que [le virus de la grippe A] car le premier est beaucoup plus stable sur la peau humaine que le premier".

Les résultats soulignent l'importance de se laver les mains ou d'utiliser un désinfectant pour empêcher la propagation du COVID-19.

Dernières nouvelles