Coronavirus: La France dans une deuxième vague forte

Jean Castex était invité sur France Info pour évoquer notamment la crise sanitaire

Jean Castex était invité sur France Info pour évoquer notamment la crise sanitaire

Le Premier ministre français Jean Castex a indiqué lundi que le "reconfinement général devait être évité" précisant que cela était "possible", sans toutefois exclure des reconfinements locaux, lors d'une interview sur Franceinfo. "C'est une période très rude, difficile, d'autant que la vie continue".

Un nouveau conseil de défense et de sécurité nationale, instance décisionnaire placée sous l'autorité du chef de l'Etat, doit se tenir mardi ou mercredi, selon l'Elysée.

" Je ne peux pas réglementer les espaces privés (...) mais il y a quelqu'un qui peut réglementer l'espace privé, c'est le propriétaire, le maître des lieux", a expliqué Jean Castex, invitant les Français à ne pas se rassembler en nombre chez eux.

Le Premier ministre, qui avait avoué ne pas avoir téléchargé l'application StopCovid, l'a redit: "elle n'a pas eu les effets escomptés". "J'ai pris un portable sécurisé, donc je n'ai pas téléchargé téléCovid (sic) ". StopCovid, sous sa forme actuelle, a été installée plus de 2,6 millions de fois depuis début juin, soit bien moins que les applications britanniques et allemandes, téléchargées respectivement 16 et 18 millions de fois. "Le gouvernement, le président de la République, ont demandé à travailler sur une nouvelle version qui sera officiellement lancée le 22 octobre, et à ce moment-là, je la téléchargerai", a déclaré le Premier ministre, qui avait avoué, fin septembre, ne pas avoir StopCovid sur son téléphone.

"Il a ainsi jugé que " quelque chose ne va pas " quand ce week-end encore à Paris et en petite couronne, 95 des 500 contrôles effectués par les forces de l'ordre ont donné lieu à des " constatations d'infractions dans les bars et les restaurants ". Le secrétaire d'Etat chargé du numérique Cédric O avait admis la semaine passée devant le Sénat que l'application marchait "mal". 95 infractions ont été relevées.

En attendant les prochaines décisions, Jean Castex veut rappeler aux Français que limiter la propagation du Covid-19 en respectant des consignes simples est "un acte de solidarité envers les plus fragiles, les soignants".

"Le virus va rester sûrement plusieurs mois, de nombreux mois" et "nous devons nous adapter pour éviter des stop and go trop rudes, adapter nos comportements à cette perspective et espérer que les comportements deviendront sur le long terme plus responsables", a-t-il plaidé.

"L'essentiel de la circulation virale se fait dans les espaces privés clos".

"C'est possible, si nous nous y mettons tous", a-t-il estimé.

Dernières nouvelles