Le FMI un peu moins pessimiste pour l'économie mondiale en 2020

Archives Libert

Archives Libert

Le Fonds monétaire international (FMI) a estimé mardi dans son dernier rapport sur les Perspectives économiques mondiales (PEM) que l'économie de la planète se contractera de 4,4% en 2020, alors qu'elle prédisait un recul de 5,2% en juin dernier. Le recul de l'activité mondiale devrait être limité à 4,4% au lieu d'atteindre 5,2% comme le prévoyait en juin l'organisation qui veille sur l'économie mondiale.

Malgré cette révision à la hausse, la crise actuelle reste la pire subie par l'économie mondiale en temps de paix depuis la "Grande Dépression" des années 1930, souligne le FMI. À la suite de la contraction de 2020 et de la reprise en 2021, le niveau du PIB mondial en 2021 devrait dépasser celui de 2019 d'un petit 0,6 %. Une nouvelle prévision qui ne prend en compte aucun soutien budgétaire autre que les quelque 3.000 milliards de dollars de mesures approuvées par le Congrès en mars.

"Avec le début prévu des exportations de pétrole en 2022 et le maintien de la vigueur de l'investissement, à moyen terme, la croissance devrait être de 9% en moyenne", a déclaré le Fonds le 07 octobre à l'issue de la sixième revue de l'accord en faveur du Niger au titre de la facilité élargie de crédit (FEC).

Le PIB de la zone euro devrait lui aussi afficher une croissance négative de -8,3% cette année, avant une progression de 5,2% en 2021, selon le FMI. Aux États-Unis, la baisse atteindra 4,3% (au lieu de -8%). C'est le seul grand pays qui évite la récession avec une croissance qui devrait atteindre 1,9% cette année.

Dernières nouvelles