On essaye de lui couper l’électricité, il s’insurge — Bernard Tapie

Bernard Tapie a failli se faire couper le courant

Bernard Tapie a failli se faire couper le courant

Nouvel épisode rocambolesque pour Bernard Tapie.

Au Parisien, Olivier V, technicien du groupe Enedis, compagnie de gaz et d'électricité, s'est confié ce mardi 22 septembre sur la visite qu'il a rendue à Bernard Tapie la veille. " Je l'invite à entrer, raconte l'intéressé à nos confrères, je lui offre un café et il m'explique qu'il est mandaté par EDF pour me couper l'électricité".

Lundi 21 septembre, un technicien d'Enedis se présente à l'hôtel particulier de Bernard Tapie dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris. "Il a été stupéfait de me voir, il n'avait pas fait le rapprochement entre la société GBT [Groupe Bernard Tapie, ndlr] et moi", révèle au Parisien l'ancien propriétaire de l'Olympique de Marseille et d'Adidas qui à 77 ans lutte contre un double cancer. Les finances de l'ancien ministre de François Mitterrand sont, en effet, dans le rouge depuis qu'il doit rembourser 404 millions d'euros à l'État, suite à l'arbitrage contesté de la revente d'Adidas par le Crédit Lyonnais. Ce dernier lui explique que la liquidation judiciaire de ses biens n'est pas encore effective, puisqu'elle doit être jugée en appel quelques jours plus tard.

Bernard Tapie, l'ex-homme d'affaires, l'ex-homme politique qui a tutoyé les sommets, a bien failli se retrouver ... sans électricité.

"C'est fou, ils ont essayé de me couper l'électricité ", s'emporte Bernard Tapie en colère contre ses créanciers du CDR, structure chargée de gérer le passif du Crédit lyonnais et le mandataire judiciaire qui a ordonné l'intervention. "La résiliation n'avait dans ce cas pas lieu d'être", raconte le technicien d'Enedis au Parisien, touché par l'état de santéde Bernard Tapie. Après cette audience au tribunal de commerce, ce dernier n'en a pas fini avec la justice.

Dernières nouvelles