Victime de cyberharcèlement, Meghan Markle témoigne : "C'est presque insurmontable"

Meghan Markle serait prête à laisser le Prince Harry voyager seul 640

«J'ai été la personne la plus trollée du monde»

Installée en Californie depuis quelques mois, loin de la monarchie britannique, Meghan Markle s'est confiée dans le podcast "Teenager Therapy", à l'occasion de la journée mondiale de la santé mentale ce samedi 10 octobre. La duchesse de Sussex en a profité pour revenir sur le harcèlement qu'elle a subi sur les réseaux sociaux et les effets qu'il a eus sur sa santé.

Ce n'est pas la première fois que Harry et Meghan Markle parlent de santé mentale et de leurs propres problèmes. Une affirmation que le prince Harry a commentée. Le moindre de ses faits et gestes se retrouve scruté et critiqué. "Je peux en parler personnellement, parce que j'ai été la personne la plus trollée au monde en 2019, hommes et femmes confondus, a-t-elle affirmé, comme le relève le Daily Mail".

"Cette année-là, je ne me suis pourtant pas montrée". J'étais en congé maternité, ou avec mon bébé. Et c'est presque insurmontable. "Et peu importe que vous ayez 15 ou bien 25 ans, si des gens disent des choses sur vous qui ne sont pas vraies, ça ne peut qu'affecter votre santé mentale". Accusée d'éloigner le prince Harry de sa famille, de priver la reine de son petit-fils ou encore de manipuler les médias et d'être prête à tout pour l'argent, la maman du petit Archie n'est pas épargnée. Malgré cela, des choses ont été inventées. "C'est très facile d'être pris et bloqué dans une spirale négative, mais nous avons tous le choix d'essayer de nous défaire de la négativité de nos vies", a-t-il commencé. Ce que j'ai vu ces dernières années, ce sont des gens qui se cachent derrière des pseudos en ligne.

Dernières nouvelles