Non, l'Institut Pasteur n'a pas "créé" et "breveté" le coronavirus — Coronavirus

Capture d'écran d'une vidéo partagé plus des milliers de fois sur Facebook affirmant que le coronavirusa a été créé par des chercheurs français en 2003

Non, l'Institut Pasteur n'a pas "créé" et "breveté" le coronavirus — Coronavirus

Quitte à faire de gros raccourcis. Pour répondre à cette question, les scientifiques ont mené différentes expériences.

Ainsi, une précédente étude, publiée le 5 mars dans la revue scientifique américaine JAMA, a montré que les patients atteints du Covid-19 contaminaient largement leur chambre et leur salle de bains, soulignant la nécessité de nettoyer régulièrement les surfaces comme les lavabos et les cuvettes. Après avoir déjà fait beaucoup parler d'elle dans une prépublication.

D'autres discours complotistes fleurissent sur les réseaux sociaux comme celui relayé par le compte Twitter Complots Faciles affirmant que le gouvernement propagerait le coronavirus grâce au compteur Linky.

Qu'ont vraiment découvert ces scientifiques? Des internautes affirmaient que le coronavirus Covid-19 avait été " créé aux États-Unis en 2003", après avoir découvert l'extrait d'un brevet déposé dans le pays concernant un SRAS-Cov.

Outre les risques que représentent ces surfaces, il est important de se souvenir que le principal mode de transmission du virus reste les gouttelettes. Sur le cuivre, aucun virus viable n'a été mesuré après 4 heures. Dans le détail, il a pu être détecté jusqu'à trois jours sur le plastique et l'acier, 24 heures sur le carton. Son cousin, le CoV-1, a présenté des ordres de grandeurs équivalents.

Autre incohérence soulevée par Olivier Schwartz: "sur un brevet, il y a des inventeurs, c'est un terme technique, ça ne veut pas dire qu'ils ont inventé un nouveau virus". Ce qui n'était pas le cas avec le Sras de 2003. Et environ trois heures maximum sur des aérosols.

Les deux autres produits, le Test d'anticorps Finecare SARS-CoV-2 et le Test d'IgM Finecare SARS-CoV-2, qui utilisent le test immunochromatographique par fluorescence, doivent encore être approuvés par l'ANPM, mais sont encore plus rapides - ils peuvent détecter les anticorps IgM ou à la fois les IgM et les IgG en 10 minutes. "Plausible ", mais pas démontré dans cette expérience qui n'avait pas pour but de vérifier cette allégation. Les spécialistes eux-mêmes peinent à se mettre d'accord.

Toute précaution restant bonne à prendre, il n'est pas interdit de respecter des gestes de bon sens. Mais plutôt que chacun porte un masque, Joseph Allen, professeur de santé publique à Harvard, suggère à nos confrères du magazine Wired, " d'empêcher la propagation par l'air, par exemple en assurant la circulation de l'air frais et une bonne ventilation ".

Il y a donc méprise sur le terme " coronavirus ". Plusieurs études indiquent ainsi que les coronavirus survivent sur des surfaces pour une durée allant de quelques heures à plusieurs jours. Selon cette étude, menée par des chercheurs du Centre national des maladies infectieuses de Singapour et du DSO National Laboratories, le virus ne survit pas à un nettoyage des surfaces contaminées. Le coronavirus qui sévit actuellement est désigné sous le nom de Sras-CoV-2. De quoi se faire une idée de survie du Covid-19 si éventuellement il était en contact avec les paquets de pâtes, de papier toilette et autres boîtes de conserve dont les Français constituent des stocks ces derniers jours. "D'autres provoquent des infections respiratoires".

Dernières nouvelles