Qu'est-ce que la "règle des six" présentée par Emmanuel Macron — Coronavirus

Le sport professionnel épargné par le couvre-feu

Foot : Couvre-feu, l'OM, le PSG, l'OL, Lille joueront à huis-clos

En résumé, cela signifie qu'il est déconseillé de se réunir à plus de six personnes dans le cadre privé. Mercredi soir, Emmanuel Macron a indiqué qu'il est dorénavant préférable d'appliquer dans la sphère privée " la fameuse règle des six ".

Le président Emmanuel Macron a rappelé que la meilleure solution pour éviter toute propagation du virus, c'est de respecter les règles sanitaires et la distanciation sociale. Voici le détail de ses annonces. " La situation est préoccupante, a expliqué le Président de la République". En Île-de-France et huit autres métropoles, il sera désormais interdit d'être dans l'espace public entre 21h et 6h sans raison valable comme être un travailleur de nuit ou avoir une urgence médicale.

En cas de non-respect du couvre-feu, les contrevenants seront punis d'une amende de 135 €, un montant qui sera porté à 1 500 € en cas de récidive. Quelles seront les règles et exceptions au couvre-feu, où trouver cette dérogation?

Afin de laisser les Français partir en vacances de la Toussaint, les déplacements entre les régions ne seront par ailleurs pas réduits. Ainsi, comme durant la période du confinement, il sera possible de se déplacer dans certaines circonstances, à condition de se munir d'une attestation. Le gouvernement veut permettre à tout le monde de pouvoir continuer à travailler normalement.

Le chef de l'Etat prend la parole dans la salle des fêtes de l'Elysée pour cette interview très attendue de 45 minutes, sur TF1 et France 2, consacrée en totalité ou presque à la crise sanitaire "dramatique", selon son entourage.

"Si on est une famille de 7, 8, 9, 10, c'est évident, on continue à avoir une vie familiale normale".

"Je ne vais pas dire aux gens 'on vous empêche de bouger de votre ville, on vous empêche 3 jours avant de partir en vacances'". "On n'ira plus au restaurant, faire la fête, chez des amis", a-t-il notamment précisé. Des établissements vont donc sans doute décider de fermer, car ouvrir pourrait leur coûter plus cher que de laisser le rideau baissé. " Quid des championnats nationaux - ou les déplacements sont souvent assez longs - ou même régionaux notamment pour les Ligues avec des Métropoles où le couvre-feu est imposé?" Les professionnels de ces secteurs doivent être consultés. Mais Emmanuel Macron ne perd pas son cap: augmenter, transformer, globalement les minima sociaux n'est pas à l'ordre du jour. Ou quand le président Emmanuel Macron qui, il y a quelques mois encore, proposait de transformer la France et de se réinventer, aura fini par miser cet automne sur la seule autorité de l'Etat pour contrer le virus, en ordonnant un. couvre-feu.

Dernières nouvelles