Accusé de conflit d'intêrets, Dupond-Moretti remettra l'enquête administrative au Premier ministre

Sophie Grolleau aux côtés d’Eric Dupond Moretti en 2016

Abonnés

Les principaux syndicats de magistrats l'accusent en effet d'être juge et partie, le ministre ayant ouvert une enquête administrative sur le rôle du Parquet national financier dans une affaire qui le concerne directement: les relevés téléphoniques de plusieurs ténors du barreau, dont Eric Dupond-Moretti, avaient été épluchés pour tenter d'identifier une "taupe" dans une affaire concernant Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog.

Face aux accusations de "conflit d'intérêts" après l'ouverture d'une enquête administrative visant des magistrats du Parquet national financier (PNF), le garde des Sceaux s'est engagé lundi à laisser le Premier ministre décider des suites à donner. Sur sa page Facebook, il a annoncé qu'il transmettrait l'enquête menée actuellement par l'inspection générale de la Justice au premier ministre, pour "sortir de la nasse" de ce "pseudo conflit d'intérêts" que l'on essaye de lui "coller aux basques".

"Nous assistons à la Trumpisation d'Eric Dupond-Moretti", s'est-elle indignée auprès du quotidien en référence à Donald Trump, et de poursuivre: "Le garde des Sceaux est, vis-à-vis des syndicats de magistrats, arrogant, méprisant et condescendant". Dans ce même palais de justice comme ailleurs en France, les magistrats ont relayé une motion de l'Union syndicale des magistrats (USM) et du Syndicat de la magistrature (SM) appelant à l'arbitrage du Président de la République dans les tensions qui opposent le nouveau ministre de la Justice et ces mêmes magistrats. "Soit des fautes ont été commises et nous verrons alors la décision que prendra le Premier ministre", a-t-il déclaré, dénonçant toutefois une "affaire montée de toutes pièces" et "instrumentalisée contre [lui] à des fins politiques".

L'explication a en tout cas été reçue avec scepticisme chez les syndicats de magistrats. "Il se moque de nous", a réagi Katia Dubreuil, la présidente du Syndicat de la magistrature.

Dernières nouvelles