France, Belgique, Portugal... Moins de vols Ryanair cet hiver — Voyages

Ryanair avait ouvert sa base en octobre 2019 à Blagnac

Ryanair avait ouvert sa base en octobre 2019 à Blagnac

Compte tenu de la baisse des réserves et de son projet d'opérer avec un taux d'occupation de 70 %, la compagnie low cost a encore réduit ses opérations pour la période de novembre à mars 21, réduisant sa capacité de 60 % à 40 % par rapport à l'année précédente.

Ryanair a publié ce jeudi son programme remanié pour l'hiver.

Ainsi, en plus de la fermeture hivernale des bases de Cork, Shannon et Toulouse, la compagnie a annoncé une réduction importante de ses avions basés en Belgique, en Allemagne, en Espagne, au Portugal et à Vienne. "La tendance est selon elle à un " léger affaiblissement " pour octobre mais à " une diminution significative pour novembre et décembre ". Le président du Directoire de l'aéroport Toulouse-Blagnac "regrette cette décision".

Avec 65% de son réseau de liaisons hivernales fonctionnant à fréquence réduite, Ryanair s'attend à transporter 38 millions de passagers sur l'exercice fiscal clos en mars 2021, contre 50 millions anticipés en septembre et 149 millions l'an dernier.

Cette réduction a un impact sur le personnel de Ryanair. Même si le PDG du groupe Ryanair assure qu'il veut minimiser les pertes d'emplois. "Nous continuons à nous concentrer sur le maintien d'un programme aussi large que possible afin de maintenir nos avions, nos pilotes et notre personnel opérationnels tout en minimisant les pertes d'emplois" a déclaré Michael O'Leary dans un communiqué. "Bien que nous regrettions profondément ces réductions de nos programmes de vols pour l'hiver, elles nous ont été imposées par la mauvaise gestion des voyages aériens au sein de l'UE par les gouvernements", déplore dans un communiqué le turbulent patron de Ryanair, Michael O'Leary.

Affirmant vouloir "minimiser les pertes d'emplois", il ajoute cependant qu'il faudra "inévitablement mettre en place plus de congés sans solde, et des partages d'emplois cet hiver dans les bases où nous nous sommes mis d'accord sur des réductions d'heures de travail et de paie, mais c'est une meilleure solution de long terme que des pertes d'emplois de masse". Ryanair emploie un peu plus de 500 personnes en Belgique dont la majeure partie à l'aéroport de Charleroi.

Dernières nouvelles