MotoGP - Styrie: Pol Espargaro en pole, Zarco se venge de belle façon

Le Portugais Miguel Oliveira vainqueur du GP de Styrie en MotoGP à Spielberg le 23 août 2020     AFP

Le Portugais Miguel Oliveira vainqueur du GP de Styrie en MotoGP à Spielberg le 23 août 2020 AFP

Johann Zarco (FRA/Ducati-Avintia) à 0.052 4. Après la première salve de tours lancée, le Français a terminé quatrième en 1'24 "454, à un peu moins de trois dixièmes du premier leader, Danilo Petrucci, entrecoupé de Brad Binder et Aleix Espargaró".

Pour quatre millièmes de mieux, c'est Iker Lecuona qui s'est emparé de la première place devant la KTM de l'équipe officielle. Qui pouvait dire mieux? En effet, lancé à pleine vitesse, Maverick Vinales a dû sauter de sa Yamaha qui semblait avoir perdu les freins. Lecuona restait toutefois sous la menace, et Petrucci est parvenu à ses fins en lui arrachant la deuxième place: c'est donc lui qui s'est invité en Q2, aux côtés de Zarco, au grand dam du rookie espagnol, ainsi qualifié 13e. Le duo français a ainsi pris les commandes de la séance devant un Takaaki Nakagami toujours solide parmi les outsiders et les deux Suzuki.

Le stand de la LCR a repris avec un chrono de 1'23 "602 réalisé par Nakagami, le nouveau leader avant le changement de pneu". Dans ce championnat sens dessus dessous, le Niçois conserve tout de même la tête du classement des pilotes, avec trois petits points d'avance sur Andrea Dovizioso (5e ce dimanche).

L'Espagnol Maverick Vinales lors du GP de Styrie en MotoGP à Spielberg le 23 août 2020     AFP
L'Espagnol Maverick Vinales lors du GP de Styrie en MotoGP à Spielberg le 23 août 2020 AFP

Lorsque l'intensité a grimpé d'un cran, Pol Espargaró a repris les rênes en 1'23 " 580, de quoi lui offrir une avance de 22 millièmes sur le pilote japonais, courte mais suffisante.

L'Espagnol Pol Espargaro (KTM) partira en pole pour le Grand Prix de Styrie ce dimanche, l'Avignonnais Johann Zarco signant une 3e place inattendue après avoir été sanctionné vendredi pour "pilotage irresponsable". Abattu à l'épaule ce matin, Jack Miller avait raté le FP4 à midi, mais menait le tour de qualification sans ménagement et remontait à la troisième place à ce moment-là.

Miller a obtenu le cinquième temps final de cette séance, devant Viñales, Rins et Oliveira. Même leurs coéquipiers, Franco Morbidelli et Danilo Petrucci, n'ont pas réussi à trouver la clé pour jouer pour les premières places lors de ces qualifications.

Dernières nouvelles