Wall Street s'arrête, dépassé par ses inquiétudes

Wall Street

Wall Street en légère hausse à louverture | Crédits

La Bourse de New York a fini en hausse de 0,4% mardi, portée par les espoirs d'adoption d'un vaste plan de soutien à l'économie américaine.

A la clôture, l'indice Dow Jones cède 1,44%, soit 410,89 points à 28.195,42. Le S&P-500, plus large, perd 56,85 points, soit un recul de 1,63%, à 3.426,96. Le Nasdaq Composite a reculé de 192,67 points (-1,65%) à 11 478,88 points.

Quelques minutes après la négociation, l'indice Dow Jones a gagné 0,25%, le Standard & Poor's 500 a augmenté de 0,49% et le Nasdaq a gagné 0,54%.

Mais faute de progrès tangible, le moral des investisseurs s'est retourné.

Ce n'est qu'après la clôture que le porte-parole de Nancy Pelosi a indiqué sur Twitter que la présidente de la Chambre des représentants et le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, s'étaient parlés dans la journée, continuant, a-t-il précisé, de "réduire leurs divergences" sur le contenu et l'ampleur d'un nouveau plan de relance.

D'autres pourparlers entre Pelosi et Mnuchin sont prévus mardi, tandis que leurs équipes se mettent au travail sans arrêt. Nancy Pelosi, a poursuivi sa porte-parole, attend la "clarté" mardi sur la possibilité de boucler ou non un plan de relance pour les élections.

IBM, qui présentait lundi ses résultats trimestriels, a plongé de près de 6,5% après avoir pourtant dépassé les prévisions de Wall Street, le marché sanctionnant l'absence de prévision pour le trimestre en cours.

"À mon avis, les marchés vont être désorientés au cours des prochains jours, jusqu'à ce que nous ayons une certaine clarté sur ce à quoi ressembleront ces résultats", a déclaré Dennis Dick, trader chez Bright Trading LLC.

A moins de deux semaines du scrutin, le dernier débat jeudi entre Donald Trump et son adversaire démocrate Joe Biden n'a pas changé la donne.

Dernières nouvelles