Des pays musulmans appellent au boycott des produits français — Caricatures de Mahomet

Lors de l’hommage à Samuel Paty le président de la République a promis de ne pas renoncer aux caricatures du Prophète Mahomet. De nombreux pays musulmans ont dénoncé ses propos et ont lancé un boycott des produits français

Le Qatar décide de boycotter les produits français en réaction à la republication des caricatures

Au Koweït et au Qatar, des aliments sont retirés des magasins.

Le président français avait promis de "ne pas renoncer aux caricatures" lors de l'hommage rendu à la Sorbonne au professeur décapité Samuel Paty. Dans la lignée de ces contestations, un appel au boycott de produits français s'est propagé en ligne via le hashtag "Boycott France Products".

Les propos du président français n'ont pour le moins pas été appréciés, et en réponse, une campagne de boycott des produits français a été lancé pour trouver un largue écho sur les réseaux sociaux. La Turquie, l'Iran, la Jordanie et le Koweit ont appelé à boycotter des produits français pour affirmer leur désapprobation au sujet des caricatures de Mahomet interdites dans la religion musulmane.

Des chaînes de distribution du pays ont annoncé qu'elles "retiraient" les produits français des magasins jusqu'à nouvel ordre. L'Organisation de coopération islamique, qui réunit les pays musulmans, a déploré "les propos de certains responsables français (.) susceptibles de nuire aux relations franco-musulmanes".

De son côté, l'Université du Qatar a annoncé vendredi sur Twitter le report de la semaine culturelle française à la suite de " l'atteinte délibérée à l'islam et ses symboles ". Des fromages, confitures et cosmétiques ont été retirés des rayons des magasins.

Selon l'Agence France presse, des grands distributeurs au Koweït, issues d'une soixantaine de sociétés coopératives, ont annoncé qu'ils boycottent les produits français.

Les pays du Golfe, notamment le Qatar, l'Arabie saoudite et les Emirats arabes unis, représentent un marché de plus en plus important pour les exportations de l'industrie agroalimentaire française.

En attendant, les appels se multiplient et la campagne de boycott prend de l'ampleur... Quelque 430 agences de voyages du Koweït ont par ailleurs suspendu les réservations de vols vers la France, a indiqué à l'AFP le chef de la Fédération des agences de voyages koweïtiennes, Mohammad al-Motairi.

En Jordanie, le Front islamique d'action, un parti d'opposition conservateur, émanation locale des Frères musulmans, a appelé les citoyens à boycotter les produits français.

En 2004, le projet d'interdire le voile aux élèves dans les établissements publics d'enseignement avait lui aussi suscité l'émoi dans de nombreux pays.

Dernières nouvelles