Nid de frelons géants repéré pour la première fois aux Etats-Unis

Ph. AFP

Ph. AFP

Après des mois de suivi, des responsables de l'État de Washington, dans l'ouest des États-Unis, ont déclaré vendredi qu'ils avaient révélé le premier nid de corne géante asiatique dans le pays.

Le nid avait été aperçu jeudi, après une chasse qui a duré des semaines.

Selon les informations rapportées par nos confrères de Morandini, le nid a été découvert sur une propriété privée de Blaine, dans l'État de Washington.

L'origine de la présence de ces insectes aux Etats-Unis est encore inconnue. Les experts avaient sans relâche traqué les insectes, attrapé des frelons géants et les traquer, dans une tentative d'éradiquer le nid pour empêcher cette espèce envahissante de proliférer. Les experts du département avaient même utilisé du fil dentaire pour attacher de minuscules émetteurs radio sur les insectes afin de les capturer.

Avant l'aube de samedi, un groupe d'experts vêtus de la tête aux pieds dans des combinaisons de protection a aspiré les insectes de leur nid, qui était logé dans la cavité d'un arbre mort.

Un tel insecte a été détecté pour la première fois en décembre 2019 et après s'être échoué en juillet dans le comté de Whitcomb, où se trouve Blaine, les scientifiques de l'État sont actifs dans la recherche du frelon géant asiatique.

Le nid avait été localisé à la suite de la capture de deux spécimens vivants de frelons asiatiques géants le 21 octobre dernier, grâce à un nouveau type de piège déployé dans la zone par le département de l'Agriculture.

On ignore encore comment ce frelon géant (Vespa mandarinia) est arrivé jusqu'aux États-Unis. Les entomologistes redoutent que s'il n'est pas éliminé d'ici environ deux ans, le " frelon meurtrier " puisse se diffuser en Amérique du Nord et s'y établir définitivement.

"Il est très important d'arrêter ça tout net", avait déclaré vendredi lors d'une conférence de presse Sven Spichiger, entomologiste du département de l'agriculture, précisant qu'il pourrait y avoir d'autres nids.

Contrairement au frelon géant, le frelon asiatique à pattes jaunes (Vespa velutina nigrithorax) a commencé à coloniser certaines parties de l'Europe occidentale.

Lorsque ces frelons géants découvrent une ruche, ils commencent par massacrer les abeilles en les décapitant une par une avec leurs puissantes mandibules. Il y est probablement arrivé en 2004 dans une cargaison de poteries en provenance de Chine, livrée dans le sud-ouest de la France, d'où il a essaimé.

Au Japon, où les insectes sont chassés et mangés, 30 à 50 personnes meurent chaque année de leurs piqûres toxiques et atroces.

Dernières nouvelles