Le Gouvernement assure qu'il n'y a pas de pénurie de vaccins — Grippe

Disponible à partir du 2 novembre le vaccin antigrippal sera délivré uniquemen

Santé Disponible à partir du 2 novembre le vaccin antigrippal sera délivré uniquement sur ordonnance médicale

Mais à l'ombre de la pandémie du Coronavirus, ce vaccin, pour le moins anodin, n'a jamais suscité autant d'interrogations et de débats. Et de l'autre côté, il y a les pragmatiques qui voient en ce vaccin un précieux bouclier contre le risque de confusion entre grippe saisonnière et Sars Cov-2 qui ont la fâcheuse manie de présenter des symptômes quasi-analogues.

" D'habitude, on met deux mois à vendre les vaccins".

Alors que le vaccin contre le Covid-19 se fait attendre, celui contre la grippe est en rupture de stock.

Soulignons que cette année, le vaccin grippal porte deux sous-types viraux de la grippe A et de la grippe B. Par rapport au vaccin trivalent de l'année dernière, ce vaccin contient une souche B additionnelle offrant selon le fabricant une protection plus large. Elle explique: " Je le fais tous les ans depuis que j'ai attrapé la grippe il y a trois ans.

Aux quatre coins de la France, des "ruées" vers le vaccin ont ainsi été rapportées.

Versant dans le même sens, Dr Tayeb Hamdi, président du Syndicat National de Médecine Générale (SNMG) et Vice-président de la Fédération Nationale de la Santé (FNS), rappelle que l'utilisation du vaccin est de mise, surtout pour éviter tout scénario "apocalyptique" en ces temps de crise. Mais plusieurs officines contactées au lendemain de cette date nous ont indiqué que leurs stocks n'ont pas encore été alimentés. En effet, après les multiples appels gouvernementaux à la vaccination, le nombre de personnes venues chercher leur dose a été, en ce début de campagne, particulièrement élevé.

Les 650.000 doses commandées par le ministère de la Santé publique seront réparties comme suit: 150.000 pour l'Institut Pasteur, 150.000 pour le personnel de la santé et aux personnes couvertes par le Ramed et le reste, soit 350.000 vaccins, seront mis à disposition du grand public à travers les officines.

Un faible niveau d'approvisionnement qui interpelle le Dr Tayeb Hamdi. Nous avons déjà vacciné, depuis lundi, 1500 collaborateurs. La vaccination est recommandée en priorité chez les personnes à risque de formes graves et les personnes en contact avec elles.

"Même constat dans d'autres pharmacies de la ville".

Martine Rougé, sexagénaire, se fait vacciner tous les ans. "Cette année, en pleine pandémie de COVID-19, ils sont plus nombreux à solliciter la vaccination".

Dernières nouvelles