Au moins 650 suppressions de postes envisagées — Société Générale

Le groupe bancaire dit vouloir économiser 450 millions d'euros d'ici 2023

Le groupe bancaire dit vouloir économiser 450 millions d'euros d'ici 2023 MAXPPP- DELPHINE GOLDSZTEJN

La Société générale met en place un nouveau plan pour réduire ses coûts.

Le média, qui se réfère à une source syndicale, signale qu'entre 650 et 700 postes seraient menacés dans des fonctions supports (ressources humaines, communication) et d'autres activités des services centraux.

La direction a fait connaître ses intentions vendredi aux quatre syndicats représentatifs du groupe (SNB/CFE-CGC, CGT, CFDT, CFTC).

La Société Générale devrait annoncer lundi 9 novembre la suppression de nombreux postes (entre 650 et 700) dans ses services centraux.

Ces projets devraient se traduire par la "suppression nette d'environ 640 postes en France, sans départs contraints", a précisé la banque dans un communiqué.

Société générale avait déjà décidé en avril 2019 de supprimer 1.600 postes, dont 750 en France, également via des départs volontaires.

Le groupe affiche plus de 138 000 collaborateurs dans le monde, dont quelque 40 000 en France.

Dernières nouvelles