GP de Saint-Marin : Vinales en pole, Quartararo 3e

Le sextuple champion du monde espagnol sera toujours absent pour cette sixième manche du championnat, soignant son bras droit fracturé lors de la première course de la saison.

Pol Espargaró, auteur d'une chute en fin d'EL3 lui ayant coûté sa position dans le top 10, part le couteau entre les dents pour les 15 minutes de séance. Sa convalescence se révèle plus longue que prévu.

Mais il ne faut pas, pour autant, oublier les autres Yamaha, Ducati, Suzuki et maintenant aussi les KTM qui ont pris leur place parmi les meilleures machines du plateau. Une contre-performance sanctionnée par la perte de la tête du Championnat du monde, désormais occupée par un Andrea Dovizioso pourtant guère flamboyant ce dimanche.

En Moto2, le podium est 100% italien, puisque Luca Marini a dominé son coéquipier de chez Sky Marco Bezzecchi, et Enea Bastianini (Italtrans), qui ont terminé dans la même seconde. Rappelons par ailleurs que Johann quitte Ducati-Avintia l'an prochain pour récupérer une Desmosedici officielle, soit dans la structure Factory, soit chez Pramac.

Ducati a reporté l'annonce de son remplaçant, initialement programmée pour ce week-end.

L'Italien Franco Morbidelli a remporté dimanche sa première victoire en MotoGP lors du Grand Prix de Saint-Marin alors que son coéquipier français Fabio Quartararo a abandonné sur chute et perdu la tête du classement provisoire du championnat.

Rossi a toutefois souligné jeudi qu'il courait à Misano " à domicile " car il habite à une dizaine de kilomètres.

Toutes les épreuves de MotoGP disputées jusqu'à présent l'ont été à huis clos, en raison de l'épidémie de coronavirus.

Interrogé sur des rumeurs d'une éventuelle retraite à la fin de l'année, Rossi les a démenties, affirmant qu'il serait " à 99 % " avec l'écurie Yamaha-Petronas où court actuellement Quartararo. Reste à concrétiser en course, ce qui constitue trop souvent son talon d'Achile. En République tchèque avec Brad Binder sur la machine d'usine, et il y a deux semaines en Styrie avec Manuel Oliveira, dans le team satellite français Tech3 d'Hervé Poncharal. 5 places devant son rival français, Zarco qui n'a pu réaliser un tour qui lui permet de se placer sur les deux premières lignes de la grille. A noter aussi, le changement de leader au championnat.

En Moto 3, l'Espagnol Albert Arenas a déjà gagné trois fois cette année et compte 25 points d'avance au championnat sur le Japonais Ai Ogura.

Dernières nouvelles