Présidentielle américaine: Joe Biden choisit la sénatrice Kamala Harris comme colistière

Mercredi, Joe Biden a officiellement présenté sa colistière, Kamala Harris, vantant ses nombreux mérites et promettant de "reconstruire" le pays après le passage de Donald Trump à la Maison Blanche.

"Mais il y a une raison pour laquelle il a frappé plus durement l'Amérique que toute autre nation développée: c'est à cause de l'échec de Donald Trump à le prendre au sérieux depuis le début".

Force est de constater que la période de pré-campagne électorale se caractérise uniquement par des échanges sporadiques entre les deux candidats s'agissant notamment de la gestion de la crise sanitaire dont le pays a payé un lourd tribut.Entre temps, le candidat Joe Biden continue à arriver en tête de la majorité des sondages réalisés dans les grandes villes des Etats-Unis.

Alors qu'il avait promis dès mars de choisir une femme pour colistière, Joe Biden faisait face à une pression accrue pour choisir une candidate noire depuis la mort de George Floyd, fin mai. "Et d'ailleurs, l'avocat qui a écrit cela est un avocat très qualifié, très talentueux". "Joe l'endormi préfère à l'approche scientifique l'idée d'enfermer tous les Américains dans leur sous-sol pendant des mois", a-t-il lancé en employant le surnom moqueur dont il affuble son rival.

Âgée de 55 ans, Kamala Harris est la deuxième sénatrice noire de l'histoire des Etats-unis et est une ancienne procureure. Il s'estime "surpris", jugeant les performances de la sénatrice "médiocres ".

Élue deux fois procureure à San Francisco (2004-2011) puis à deux reprises procureure générale de Californie (2011-2017), Kamala Harris est critiquée par certains progressistes pour avoir eu des positions trop dures à cette époque.

Fille d'immigrés jamaïcain et indienne, Kamala Harris accumule déjà les titres de pionnière.

Aux termes de la Constitution, tout citoyen de plus de 35 ans né aux Etats-Unis est éligible au poste de président ou de vice-président. "Kamala Harris est née aux Etats-Unis", souligne-t-il dans un courriel adressé à CBS M. Chemerinsky, doyen de la Berkeley Law à l'Université de Californie. De son côté, Laurence H. Tribe, professeur de droit constitutionnel à la Harvard Law School, a déclaré au quotidien New York Times que la théorie de M. Eastman était "une foutaise totale" et "stupide".

Kamala Harris connaît bien le candidat démocrate à la Maison Blanche, qu'elle appelle parfois simplement "Joe" en public, car elle était proche de son fils Beau Biden, décédé d'un cancer en 2015. "J'aurais pensé que les démocrates auraient vérifié cela avant qu'elle ne soit choisie pour se présenter comme vice-présidente".

D'autant que l'ancien vice-président doit en partie sa nomination aux électeurs noirs qui lui avaient offert une victoire éclatante en Caroline du Sud lors de la primaire.

" J'ai l'immense honneur d'annoncer que j'ai choisi Kamala Harris, combattante dévouée à la défense courageuse des classes populaires et l'une des plus grands serviteurs de l'Etat, comme ma colistière", tels sont les premiers mots de Joe Biden.

Dernières nouvelles