Une capsule a transporté ses premiers passagers — Virgin Hyperloop

Sara Luchian et Josh Gielgud les deux premiers passagers du transport du futur testé par Virgin dans le désert du Nevada

Sara Luchian et Josh Gielgud les deux premiers passagers du transport du futur testé par Virgin dans le désert du Nevada Doc Virgin Hyperloop

" Grâce à ce test avec des passagers, nous avons répondu avec succès à cette question", se félicite Jay Walder, directeur général de Virgin Hyperloop.

Nous entendons parler de l'Hyperloop depuis déjà quelques années. Imaginez simplement un train supersonique, capable d'évoluer à plus de 1 200 km/h, le but étant naturellement de réduire au maximum les temps de trajets. Certaines en ont alors profité, telles que l'américaine Hyperloop Transportation Technologies (HyperloopTT ou HTT) et la canadienne TransPod.

En 2017, la start-up Hyperloop One est officiellement devenue Virgin Hyperloop après l'investissement du milliardaire Richard Branson. D'ailleurs, l'entreprise The Boring Company d'Elon Musk travaille aussi sur son Hyperloop qui vise à relier l'aéroport international O'Hare et le centre-ville de Chicago.

Deux employés de Virgin Hyperloop, Sara Luchian, directrice du service Client de la firme et Josh Giegel, cofondateur et responsable du département Technologie, ont effectué ce premier test habité, jamais réalisé pour ce type de transport, sur la piste d'essai de Virgin Hyperloop, dans le désert non loin de Las Vegas, sur une longueur de 500 mètres.

Dans le cadre de ce test, les deux occupants ont intégré un véhicule nommé XP-2, une capsule biplace conçue par BIG (Bjarke Ingels Group et Kilo Design). A terme, le pod devrait transporter jusqu'à 23 personnes avec une vitesse maximale de 1223 km/h. Cet essai n'a cependant atteint que la vitesse de 160 km/h, loin des 1.200 km/h promis.

La capsule XP-2 de Virgin Hyperloop à bord de laquelle les deux passagers ont voyagé. Si le projet se concrétise, il sera possible de se déplacer entre Los Angeles et San Francisco en seulement 30 minutes au lieu de six heures en voiture.

Dernières nouvelles