USA / Covid-19 : un traitement similaire à celui de Trump autorisé

L'agence affirme que ces anticorps pouvaient être utilisés pour toute personne âgée de plus de 65 ans chez qui des symptômes modérés du COVID-19 ont été diagnostiqués et pour des patients âgés de 12 ans et plus ayant des conditions prée

Covid : les Etats-Unis creusent la piste des anticorps

La Food and Drug Administration américaine a autorisé l'utilisation de la thérapie aux anticorps de Eli Lilly pour le traitement des patients ayant récemment reçu un diagnostic de Covid-19. D'autres, comme le remdesivir et la dexaméthasone, ont reçu des autorisations après avoir montré une certaine efficacité contre le pathogène, mais leurs molécules existaient déjà avant la pandémie et avaient d'autres usages.

L'action de l'agence, appelée autorisation d'utilisation d'urgence, permet l'utilisation du traitement dans les formes légères à modérées du virus chez les patients à haut risque, a déclaré Eli Lilly.

Recevez gratuitement notre édition quotidienne par mail pour ne rien manquer du meilleur de l'info Inscription gratuite!

Le traitement appelé bamlanivimab est administré en une seule injection dans une veine.

Un traitement similaire développé par Regeneron a été donné au président américain Donald Trump lors de son hospitalisation début octobre après qu'il a été infecté par le coronavirus.

Il est considéré comme plus efficace pendant la phase initiale de l'infection, quand les anticorps ont encore une chance de maîtriser l'envahisseur, et non pendant la deuxième phase du Covid-19, quand le danger n'est plus le virus lui-même mais la sur-réaction du système immunitaire qui s'attaque aux poumons et à d'autres organes.

Les données sont limitées, mais la logique de l'autorisation en urgence est d'abaisser le seuil habituel de preuve scientifique afin d'ajouter une arme à l'arsenal de réponse à la crise sanitaire, la FDA estimant que les risques d'effets secondaires graves sont limités. Cette fois, il ne s'agit pas d'un vaccin mais d'un traitement aux anticorps.

Dernières nouvelles