Association française "UFC-Que Choisir" : les masques chirurgicaux sont "lavables et réutilisables"

UFC-Que Choisir masques chirurgicaux lavables

Ajouter aux favoris Du Kai

"Normalement destinés à être jetés après 4 h d'utilisation (ils) conservent de très bonnes capacités de filtration après 10 lavages en machine à 60 °C", affirme-t-elle.

"Même en ayant subi plusieurs cycles de lavage, ils sont bien au-dessus des exigences minimales des masques en tissu portant la garantie filtration officielle Afnor/DGA", qui ont servi de référence au test.

"C'est en tout cas l'enseignement d'une étude réalisée par une équipe de l'association UFC-Que choisir sur trois modèles achetés en grandes surfaces et en parapharmacie". Chaque masque a été lavé puis passé au sèche-linge et repassé à faible température. L'association l'assure: la filtration observée se maintient "à un niveau suffisant pour un usage grand public".

L'étude explique que deux des masques testés étaient "des chirurgicaux véritables, revendiquant la norme EN 14683 et s'affichant de type 1 assurant 95 % d'efficacité de filtration bactérienne".

Selon les explications d'Anne-Sophie Stamane, journaliste santé à "Que Choisir", les masques ont gardé leur intégrité après le test. "Les élastiques tiennent le coup".

Conclusion de l'UFC-Que Choisir: " En dépit d'un léger feutrage, les masques chirurgicaux lavés font donc jeu égal, et au-delà, avec les plus performants des masques en tissu portant la garantie Afnor/DGA ".

Pour l'autre critère étudié par ce test, celui de la respirabilité, les masques jetables passés en machine s'approchent suffisamment du confort des modèles en tissus pour "un usage confortable lors d'activités calmes". En effet, les lavages permettent certes d'éliminer les virus de type SARS-CoV-2, mais pas certaines bactéries. Les masques neufs ont été lavés 10 fois à 60 °C. "Personnellement je le fais depuis le mois de mars". Certains médecins ont toutefois milité dès le printemps pour la réutilisation de ces protections dont le pays manquait au tout début de cette pandémie.

Si la plupart des Français qui ont opté pour les masques chirurgicaux les jettent après usage, il serait en réalité possible de les laver et de les réutiliser. Imaginez la somme que cela peut représenter pour un foyer avec plusieurs enfants.

Dernières nouvelles