Covid-19 : l'annonce de Pfizer sur un candidat-vaccin jugée "encourageante"

Des volontaires évoquent des effets secondaires du vaccin de Pfizer

Covid-19 : Tout ce que vous devez savoir sur le vaccin de Pfizer

Alors que la pandémie de Covid-19 redouble d'intensité dans le monde, la découverte d'un vaccin efficace se fait de plus en plus pressante. 202 candidats sont actuellement testés dans le monde et 47 d'entre eux sont entrés dans l'ultime étape de développement consistant à effectuer des essais cliniques sur les êtres humains, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Nommé BNT162b2, le vaccin de Pfizer et BioNtech est une formule à base d'ARNm. "Les principaux critères d'évaluation de l'essai sont la prévention de la Covid-19 chez les personnes qui n'ont pas été infectées par le SARS-CoV-2 avant la vaccination, ainsi que la prévention de la COVID-19 chez les personnes avec ou sans infection préalable par SARSs-CoV-2", indiquent Pfizer et Biontech.

"Dans la population qui a été vaccinée, dans le cadre d'une phase 3, il y a toutes sortes de personnes, dont des personnes plus âgées pour lesquelles le système immunitaire est moins efficace".

Pour les Américains, qui ont précommandé 100 millions de doses, cela signifie que les premières vaccinations pourraient commencer avant la fin de cette année, à condition que l'innocuité soit confirmée, d'ici la semaine prochaine. L'entreprise a déjà conclu plusieurs accords, notamment avec Endo International et Fujifilm Diosynth, pour assurer la production des doses dans des délais serrés.

La Commission européenne a annoncé mercredi avoir approuvé un contrat avec l'américain Pfizer et l'allemand BioNTech, pour acheter jusqu'à 300 millions de doses de leur vaccin contre la Covid-19. Novavax est en train de considérablement agrandir son site de Gaithersburg dans le Maryland, pour disposer de locaux suffisants pour mener les opérations de fabrication et de commercialisation de son vaccin.

Le directeur général de Moderna, Stéphane Bancel, compte également une homologation d'urgence de son vaccin expérimental contre le Covid-19 très rapidement, en décembre.

Le Premier ministre canadien a, lui aussi, jugé "très encourageante" l'annonce faite pour ce candidat-vaccin. Une étude sur plus plus de 40 000 patients est en cours. Challenges indiquait le 10 novembre que Vladimir Poutine s'est entretenu avec Emmanuel Macron, le 7 novembre, pour lui proposer que "les organisations russes concernées et l'Institut Pasteur" coopèrent pour la production d'un vaccin.

L'UE estime qu'un vaccin pourrait être autorisé "début 2021", selon une source européenne. Pfizer et BioNTech ont annoncé qu'ils prévoyaient les premières livraisons de leur vaccin " fin 2020, sous réserve du succès clinique et de l'obtention des autorisations des régulateurs ".

Enfin, outre la question de l'efficacité, les deux entreprises doivent continuer à rassembler des données sur la sécurité du vaccin et ses éventuels effets secondaires, même si "aucun problème sérieux" n'a, selon elles, été observé à ce stade. Pfizer s'attend à en fournir 50 millions avant la fin de l'année et 1,3 milliard en 2021. Début novembre, le Brésil avait annoncé la suspension des essais cliniques du vaccin de Sinovac suite à un "incident grave", le groupe chinois a cependant assuré que cet incident était "sans rapport" avec le vaccin. Les chercheurs ont ensuite déterminé combien de ces participants infectés avaient reçu le vaccin, et combien avaient reçu le placebo. "C'est à peu près un record dans la vitesse à laquelle on a développé un vaccin pour un nouveau pathogène dans l'histoire de l'humanité", ajoute la Dre Tremblay.

Dernières nouvelles