Les salles de sport ne pourront pas rouvrir au 1er décembre

Jeudi 12 novembre Jean Castex a confirmé la poursuite des restrictions pour les quinze prochains jours

Jeudi 12 novembre Jean Castex a confirmé la poursuite des restrictions pour les quinze prochains jours. Midi Libre- SYLVIE CAMBON

Les restrictions pourraient durer jusqu'à l'été.

Mais le gouvernement de Jean Castex, qui doit prendre la parole jeudi à 18h00, marche sur des oeufs, entre prudence sanitaire et demandes pressantes des acteurs économiques. Ainsi, au Monde, il avertit: "Les rassemblements festifs, familiaux dans des salles de fêtes ne pourront pas reprendre avant longtemps".

Cette première étape ne concernera ni les bars ni les restaurants.

"Il serait irresponsable de lever et même d'alléger le dispositif" de confinement à ce jour, a déclaré le Premier ministre Jean Castex ce jeudi 12 novembre au soir, lors d'une conférence de presse faisant le point sur la situation sanitaire en France, face à la deuxième vague de la pandémie de Covid-19. Le chef de l'État rappelle dans ce message les gestes pour " sauver des vies ", " en classe, au bureau, à la maison ".

Jean Castex a par ailleurs promis que le gouvernement allait continuer à "apporter un soutien massif" aux entreprises contraintes de fermer pendant le reconfinement. "Nous sommes attentifs à la situation d'isolement des plus jeunes et en partie des étudiants dont les établissements n'assument plus leurs enseignement qu'à distance", a dit le Premier ministre, précisant que dans les prochains jours chacune des 800 cités universitaires disposeraient de deux référents étudiants pour "renforcer le travail des Crous". "Il faut se préparer tout en restant prudent".

Pour le chef du gouvernement "tant que nous n'aurons pas de vaccin, nous devons donner des perspectives sur les règles du jeu". "On comprend tous qu'il y avait beaucoup moins de risques à aller dans un petit commerce à nombre limité qu'il n'y en a à aller dans la grande distribution avec parfois des dizaines voire des centaines de personnes réunies dans un même lieu", a ajouté la députée du Pas-de-Calais, pour qui il ne "semble pas qu'on ait ciblé correctement les lieux qui sont des lieux majeurs de contamination".

Les frais de transport et d'hébergement d'un accompagnant d'un patient transféré seront mis en place.

►"Nous observons depuis une semaine un infléchissement du nombre de cas positifs: non seulement il a arrêté d'augmenter, mais la courbe marque une tendance à la baisse autour de 16 % sur la dernière semaine". Il dépassait 20% début novembre.

"Il souligne que ses adhérents "appliquent, depuis leur première réouverture en juin 2020, les mêmes protocoles sanitaires stricts appliqués par la restauration collective" et qu'" à la demande de la profession, ces protocoles ont même été renforcés en septembre 2020 ". ", s'est interrogée l'Umih, jointe au téléphone par l'AFP, dénonçant une " distorsion de concurrence par rapport à une autre forme de restauration ".

Dernières nouvelles