Un an après son lancement, quel bilan pour Disney+ ?

Une hausse significative puisqu'elle ne comptait que 60,5 millions d'abonnés début août, et 50 millions en avril, tandis que le groupe Disney avait pour objectif d'atteindre les 60 millions d'ici 5 ans. "En ce jour anniversaire, nous sommes heureux d'annoncer qu'à la fin du quatrième trimestre, le service comptait plus de 73 millions d'abonnés payants - dépassant de loin nos attentes dès la première année". De son côté, Hulu compte 36,6 millions d'abonnés, contre 10,3 millions pour ESPN.

Pour l'instant, et malgré les performances impressionnantes de Disney +, le streaming est synonyme de pertes: la division D2C a perdu 580 millions de dollars au cours du trimestre contre 751 millions de dollars le trimestre précédent et cela devrait continuer jusqu'en 2022 avec un début de rentabilité attendu pour 2024.

L'avenir du groupe Disney passe par le commerce direct aux consommateurs, prédit Bob Chapek, PDG de The Walt Disney Company, au moment de communiquer au public les chiffres trimestriels du groupe.

Disney+, le service de streaming du géant du divertissement Disney.

Disney+ doit également faire face à une promotion massive qui arrive à échéance. Ce qui pourrait mettre un coup d'arrêt à la progression du portefeuille d'abonnés américains. Le cabinet d'analyse Parrot Analytics souligne d'ailleurs que la nouvelle série Marvel pourrait être un accélérateur d'abonnements pour Disney+: la demande de pré-commercialisation de "WandaVision " aux Etats-Unis a réussi à attirer l'équivalent de 64% de la demande de pré-commercialisation de "The Mandalorian ", qui reste la série la plus vue du service de streaming.

La crise sanitaire et économique a cependant fortement impacté cet empire du divertissement qui a souffert de la fermeture de ses parcs d'attractions et des cinémas.

Dernières nouvelles