La technique du cousu-retourné est un savoir-faire au service du grand retour de la charentaise "made in France"

La Charentaise et Olivier Rondinaud à l’honneur sur France 2, le site Internet de l’Atelier Charentaises pris d’assaut

13h15, le samedi... Touchez pas à la Charentaise

Olivier Rondinaud, contacté peu après la diffusion de "Touchez pas à la charentaise", 30 minutes d'un reportage intimiste qui retrace le projet de l'arrière petit-fils de l'aventure Rondinaud et Michel Violleau pour sauver la charentaise, symbole du savoir-faire charentais et français, était un peu perdu: "C'est de la folie depuis quelques minutes.je réponds entre deux SMS et quatre appels".

Christian est assis devant une machine à coudre industrielle préservée de l'éclatement pour assembler la semelle du feutre dans ce qui deviendra les semelles: "Tenez les jambes et le haut des semelles en les mettant à l'envers, car la particularité de ce principe est qu'il est retourné". Extrait du magazine "13H15 le samedi" du 14 novembre 2020. Sans eux, ce chausson typiquement français risquait de n'être plus produit sur sa terre d'origine. Christian travaille à éloigner cette perspective: " Là, je suis en train de poser la première de propreté qu'on appelle la 'douillette' parce que c'est de la laine posée sur mousse qui permet d'avoir un confort... douillet, détaille-t-il.

La Charentaise a été créée au 17ème siècle, sous le règne du roi Louis XIV. "Pour les pantoufles, ils ont utilisé des bouts de tissu de l'uniforme de la marine".

Le marché de niche de la Charentaise estime 100 000 paires par an et cela s'inscrit dans les nouvelles capacités de l'entreprise: "Quelle est la demande aujourd'hui, la Californie???? c'est d'avoir des produits de qualité, c'est-à-dire de la vraie Charentaise". La doublure est en laine et l'assemblage, c'est du coton.

Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique " Magazines ".

Dernières nouvelles