Macron souhaite faire reprendre les mineurs en décembre — Pratique sportive

Macron sort le carnet de chèques pour aider le monde du sport

Le président français Emmanuel Macron lors du Conseil de défense du 12 novembre 2020 au palais de l'Elysée à Paris POO

"C'est pas l'Amérique mais cela devient respectable", a réagi le président du Comité olympique et sportif français (CNOSF), Denis Masseglia.

En ce qui concerne le monde du sport amateur, le président de la République souhaite qu'un pass-sport soit mis en place dès 2021 pour faire revenir des jeunes dans les clubs. Si les acteurs professionnels, économiques et associatifs du monde sportif se plaignaient depuis le printemps d'un manque de considération de leur activité, ils en ont eu pour leur argent mardi au cours d'une visioconférence qui a mobilisé tout l'appareil d'Etat pendant près de trois heures.

Selon des informations de RTL et du Figaro, Emmanuel Macron devrait exposer les grandes lignes de la gestion en décembre de l'épidémie de Coronavirus et présenter un difficile équilibre entre mesures sanitaires, soutien à l'économie, obligations et responsabilités. Pour rappel, ce fond est déjà doté de 19 millions d'euros pour 2020.

Le sport amateur, lui aussi au bord du gouffre avec un recul global de 20 % des licenciés à la reprise selon une vaste enquête menée par le CNOSF, soit 260 millions d'euros de manque à gagner, peut entrevoir le bout du tunnel avant la fin de l'année.

Macron sort le carnet de chèques pour aider le monde du sport
Pratique sportive : Macron souhaite faire reprendre les mineurs en décembre

Les clubs vont pouvoir aussi bénéficier d'exonérations de cotisations sur les salaires pour les mois d'octobre, novembre et décembre (sans critère de baisse de chiffre d'affaires) à hauteur de 105 millions d'euros, une demande poussée par le ministère des Sports.

Jean-Pierre Caillot, président du club de Reims, a fait part de sa satisfaction sur RMC, tout en misant sur le "lobbying" de l'Elysée pour sortir le foot français de sa crise avec Mediapro, autre sujet aussi été évoqué. Les bars et restaurants, en revanche, pourraient attendre jusqu'à la mi-janvier.

Emmanuel Macron a obtenu l'accord de la Commission européenne pour une enveloppe 110 millions d'euros afin de couvrir la perte en billetterie.

Tous les sports dont l'économie repose plus sur la billetterie que sur les droits télé (volley, hand, basket) sont très inquiets. Les stades pourront aussi recevoir du public à compter de janvier, en fonction de jauges adaptées, alors que les clubs se désolent du huis clos imposé par le reconfinement. Ce seront les pertes du mois de décembre qui seront compensées. Le deuxième laisse les professionnels fouler les pelouses et les parquets mais sans spectateurs. Il avait reçu 120 millions d'euros lors du plan de relance en septembre dernier.

Dernières nouvelles