France : "Nous reprenons le contrôle sur l’épidémie" (Olivier Véran)

La situation reste extrêmement tendue dans les services hospitaliers malgré les chiffres encourageants

La situation reste extrêmement tendue dans les services hospitaliers malgré les chiffres encourageants

Olivier Véran a insisté là-dessus dans son entretien paru ce lundi: "Il est clairement trop tôt pour relâcher nos efforts". Depuis le début du mois de novembre et l'instauration de ce nouveau confinement, le taux d'incidence (qui correspond au nombre de tests positifs pour 100 000 habitants sur sept jours glissants) continue de baisser: de 496,2 au moment où le gouvernement décidait de reconfiner le pays fin octobre, il est passé aujourd'hui, selon Santé Publique France, en dessous de la barre des 300 tests positifs pour 100.000 habitants (282,9). Dans le Pas de Calais, le taux d'incidence enregistre aussi un léger recul depuis quelques jours.

C'est un message optimiste qu'a voulu adresser Olivier Véran ce dimanche 15 novembre au Français. "Tout porte donc à croire que nous avons passé un pic épidémique ", selon le ministre, qui se félicite des résultats du confinement. Il est resté très prudent dans ses réponses, notamment au sujet des vacances de Noël, même s'il a répété que le virus commençait à moins circuler. Il rajoute que " la plupart des scientifiques considère qu'un test antigénique négatif chez une personne asymptomatique impliquerait une charge virale faible.

"Nous sommes en train de reprendre progressivement le contrôle, mais pour autant il y a encore beaucoup de nouveaux malades", a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran, depuis un aéroport de Lyon (centre-est) où il a assisté au transfert de deux patients vers la région ouest, en raison d'une saturation de certains hôpitaux.

Dans cette interview le ministre de la Santé évoque également l'arrivée espérée d'un vaccin, après l'annonce du laboratoire Pfizer la semaine dernière. "Si nous disposons de plusieurs vaccins, nous ferons le choix de ceux qui nous paraissent les plus sûrs et les plus efficaces". " Nous reprenons le contrôle sur l'épidémie, c'est une bonne nouvelle", a-t-il estimé dans une interview aux journaux du groupe Ebra parmi lesquels le Dauphiné Libéré ou encore l'Est Républicain.

C'est un constat encourageant après plusieurs semaines de reconfinement.

Dernières nouvelles