Un ministre demande de décaler le "Black Friday" — France

Shutterstock

Shutterstock

Alors que le déconfinement progressif devrait débuter le 1er décembre, certaines voix s'élèvent pour réclamer la réouverture des commerces "non essentiels" dès le week-end précédent, afin de permettre aux Français de commencer leurs achats de Noël au moment du "Black Friday". Devant le Sénat, le ministre a annoncé qu'il allait parler à "tous les acteurs économiques, que ce soit la grande distribution ou les acteurs du commerce digital "pour leur demander de faire preuve de sens des responsabilités et examiner toutes les possibilités de décaler cette opération qui n'a pas de sens dans les circonstances actuelles". 34 députés LREM ont signé un courrier à Emmanuel Macron, révélé par Europe 1, estimant que "l'ouverture au vendredi 27 novembre des commerces, en cohérence avec le Black Friday, permettrait d'éviter l'afflux les jours précédents les fêtes de fin d'année". Il faut aider les petits commerces à se digitaliser.

La France a dépassé mardi 17 novembre la barre des deux millions de cas confirmés de Covid-19 depuis le début de l'épidémie, a affirmé le directeur général de la Santé Jérôme Salomon.

Contrairement aux dates des soldes, le gouvernement n'a toutefois pas la main sur la tenue des opérations promotionnelles d'initiative privée comme le "Black Friday". "Le Black Friday ne garantit nullement des bonnes affaires, les prix sont farfelus. S'ils ouvrent pour le 27 novembre, ce serait parfait ". "Que le commerce physique puisse rouvrir le 27, cela aurait été l'idéal pour tout le monde", indique la même source en suggérant qu'il " aurait fallu anticiper, peut-être ".

" Une opération comme celle-ci se prépare bien à l'avance, les produits sont déjà stockés, les prospectus déjà imprimés, ce n'est pas si simple que ça", abonde Thierry Desouches, porte-parole de Système U, qui " va étudier comment on gère cette demande ".

"En tout état de cause, la décision concernant la réouverture des commerces sera " prise, courant de la semaine prochaine", a dit le gouvernement".

Dernières nouvelles