La Chine envisage d'adhérer au pacte transpacifique abandonné par Donald Trump

Le président américain Donald Trump

Au forum Asie-Pacifique, la Chine se pose en championne du libre-échange

Ong Tee Keat, président fondateur du Center for New Inclusive Asia, un groupe de réflexion basé en Malaisie, a déclaré que le nouveau paradigme de développement de la Chine fournira un marché chinois avec un potentiel énorme pour la région Asie-Pacifique et le monde en général, créera davantage d'opportunités et d'espace pour la reprise économique mondiale post-pandémique et le développement, et encouragera davantage les pays à forger une coopération. Le président chinois Xi Jinping sera au contraire sur le devant de la scène avec un discours prévu jeudi sur "l'avenir de la coopération internationale" en ouverture du sommet de deux jours.

Pékin a vu son rôle dans l'Apec renforcé ces dernières années sous l'effet de la politique "l'Amérique d'abord" de Donald Trump et de son retrait des institutions multilatérales.

Le président américain n'a pas participé ces dernières semaines aux sommets avec les leaders asiatiques de l'Asean.

Après la signature d'un vaste accord de libre-échange la semaine dernière, la Chine va avoir une nouvelle occasion de peser sur le commerce en Asie-Pacifique au sommet de l'Apec qui s'ouvre aujourd'hui, avec Washington dans un rôle de figuration. Les Etats-Unis n'ont pas encore annoncé qui les représentera au sommet. Son équipe a lancé de multiples recours en justice tandis que ses soutiens tentent de faire pression sur les responsables locaux pour qu'ils ne certifient pas les comptages des voix.

Le président américain a adopté une ligne dure avec la Chine pendant son mandat, en imposant à la deuxième économie mondiale une série de surtaxes douanières et de barrières à son secteur technologique alors que l'administration de Joe Biden devrait avoir une position plus nuancée envers la Chine.

Ce Partenariat régional économique global (RCEP) constitue l'accord commercial le plus important du monde en termes de Produit intérieur brut, selon des analystes, et concernera plus de 2 milliards d'habitants.

La Chine va étudier la possibilité d'adhérer à un accord de libre-échange transpacifique autrefois promu par les États-Unis mais abandonné par Donald Trump.

"Nous devons faire du commerce et investir pour sortir du ralentissement économique actuel", a déclaré le Premier ministre malaisien Muhyiddin Yassin dans son discours d'ouverture. En 2018, lors du dernier sommet, les dirigeants du pourtour Pacifique avaient même échoué à se mettre d'accord sur une déclaration commune.

Dernières nouvelles