Une ministre pakistanaise compare Macron à un nazi, l'Elysée s'insurge

Emmanuel Macron a été la cible de manifestations au Pakistan

Emmanuel Macron a été la cible de manifestations au Pakistan. AFP POOL- LUDOVIC MARIN POOL

C'est dans un tweet que la ministre pakistanaise avait dénoncé l'ambiance actuelle en France.

Chargée des droits de l'Homme, Shireen Mazari a affirmé samedi dans un tweet que "Emmanuel Macron fait aux musulmans ce que les nazis infligeaient aux Juifs ".

Le site apporte dimanche une "clarification", soulignant qu'une précédente version de l'article affirmait de manière erronée que ces numéros d'identification seraient exclusivement pour les enfants musulmans de France alors qu'ils s'appliqueront à tous les enfants. Une information formellement démentie par le gouvernement français.

Sylvain Maillard: "Evidemment que l'on pourra continuer à filmer les forces de l'ordre" Invité du Talk-Le Figaro vendredi, le député de Paris, porte-parole du groupe LREM à l'Assemblée nationale, a fait le point sur le projet de loi de sécurité globale.

" Il s'agit de mensonges éhontés, empreints d'une idéologie de haine et de violence".

Le ministère français des Affaires étrangères a réclamé aux autorités pakistanaises de rectifier les propos tenus par une de ses ministres qui a estimé sur Twitter qu'Emmanuel Macron traitait les musulmans comme l'Allemagne nazie a traité les juifs durant la Seconde Guerre mondiale. Le Pakistan est le théâtre depuis le mois de septembre de manifestations anti-françaises, souvent houleuses, après la republication des caricatures du prophète Mahomet par l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo.

Dernières nouvelles