Ahmad Ahmad suspendu 5 ans par la FIFA — CAF

Football: Le président de la CAF suspendu pour cinq ans

La chambre de jugement de la Commission d’Éthique indépendante sanctionne Ahmad Ahmad

La chambre de jugement de la Commission d'Éthique indépendante de la FIFA a prononcé à l'encontre Ahmad Ahmad, président de la Confédération Africaine de Football (CAF) et vice-président de la FIFA, une interdiction de toute activité relative au football (administrative, sportive et autre) aux niveaux national et international pour une durée de cinq ans.

Le président de la confédération africaine de football, Ahmad Ahmad, a été suspendu 5 ans par la FIFA, pour avoir enfreint de nombreuses règles dont détournement de fonds et abus de pouvoir, a annoncé l'instance mondiale de football ce lundi.

Les griefs de l'instance seront détaillés dans la décision intégrale, publiée dans les soixante jours sur le site de la Fifa.

À la suite d'une instruction de deux ans lancée par l'ancien chef administratif de la CAF Amr Fahmy (décédé en février 2020), le Comité d'éthique de la FIFA a rendu son verdict dans l'affaire Ahmad Ahmad. Il devra en outre s'acquitter d'une amende s'élevant à CHF 200 000, ajoute la FIFA. En juin 2019, alors que se tenait à Paris un congrès de la FIFA, Ahmad avait été interpellé à Paris et entendu par les services de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF). Les investigations se poursuivent dans cette affaire, et Ahmad n'en a certainement pas fini avec la justice française.

En vertu des dispositions de l'Art 24 paragraphe 8 des Statuts de la CAF, en cas d'absence du président ou de son incapacité temporaire à assumer sa fonction, il est remplacé par le 1er vice-président.

Dernières nouvelles