Fêtes de Noël : "on coupe la bûche en deux et papy et mamie vont dans la cuisine", conseille le Pr Salomon

Rémi Salomon préconise de ne pas manger dans la même pièce que les grands-parents le jour de Noël

Rémi Salomon préconise de ne pas manger dans la même pièce que les grands-parents le jour de Noël. Midi Libre- Vincent ANDORRA

"On ne mange pas avec eux, on coupe la bûche en deux, eux dans la cuisine, nous dans le salon.", car même si on commence à voir le bout du tunnel, le virus reste dangereux.

"On coupe la bûche de Noël en deux et papy et mamie mangent dans la cuisine et nous dans la salle à manger", a préconisé mardi 24 novembre le professeur Rémi Salomon, président de la commission médicale d'établissement de l'AP-HP (assistance publique - hôpitaux de Paris), alors qu'Emmanuel Macron doit dévoiler mardi soir les grandes lignes d'un confinement allégé. "Il ne faut pas manger avec papi et mamie, même si on a pris des précautions avant", a-t-il préconisé en rappelant que la période d'incubation durait parfois "plus que 7 jours".

" Il ne faut pas manger avec papi et mamie, même à Noël". "Ce virus est dangereux pour toutes les personnes, il ne faut pas l'oublier", martèle-t-il. Si je transmets le virus à papy et mamie, c'est pire que tout.

Le scientifique, ardent défenseur du confinement comme arme prioritaire contre l'épidémie, a d'abord indiqué qu'il aurait été préférable, selon lui, de fermer collèges et lycées une semaine avant la date officielle des vacances de Noël. Parce qu'ils ont un risque sérieux d'être en réanimation et éventuellement d'en mourir. Malgré toutes les précautions que l'on peut prendre, le virus y circule.

Le professeur Salomon s'est par ailleurs voulu optimiste sur l'évolution de la situation sanitaire, estimant que le "bout du tunnel" approchait.

Dernières nouvelles