Emmanuel Macron annonce un allègement du confinement en trois étapes — France

Allègement du confinement Macron appelle

France: Emmanuel Macron annonce un allègement du confinement en trois étapes

Les salles de sport, les restaurants et bars restent fermés, ainsi que les discothèques.

Dans une allocution solennelle ce mardi 24 novembre, le président français a dévoilé les prochaines étapes du plan de lutte contre le Covid, alors que le nombre de décès a franchi mardi la barre des 50 000 en France.

Les déplacements entre les régions seront donc possibles pour les fêtes.

C'est donc en trois étapes que le confinement va s'alléger à partir de ce samedi 28 novembre et jusqu'au 20 janvier. Après un mois de fermeture ils vont pouvoir rouvrir ce samedi. Bien sûr, dans le respect des gestes barrières et de conditions sanitaires "strictes ".

Si la réouverture était réclamée notamment par des catholiques, qui s'étaient rassemblés plusieurs dimanches devant églises et cathédrales pour réclamer le retour de la messe, la Conférence des évêques de France (CEF, catholiques) s'est dite "déçue et surprise" par la jauge annoncée par Emmanuel Macron, rappelant qu'elle avait proposé aux autorités "une occupation partielle de l'église au tiers de la capacité habituelle". Cette crise conjoncturelle a mis en lumière des iniquités profondes entre les formes de commerce dont les Français ont pu prendre la mesure autour de la forte et inédite médiatisation des dommages causés par les pure-player.

Déplacements, achats en magasins, offices religieux.

Le confinement sera levé le 15 décembre si la situation sanitaire continue à s'améliorer et sera remplacé par un couvre-feu national de 21 heures à 7 heures, avec une exception pour les soirées du 24 et du 31 décembre où la circulation sera libre, a annoncé mardi Emmanuel Macron.

Cela fait un moment que l'on a compris que les fêtes de fin d'année ne se dérouleront pas comme d'habitude, coronavirus oblige. En revanche, pas question de passer les vacances aux sports d'hiver.

À partir du 15 décembre donc, les cinémas, théâtres et musées pourront rouvrir, mais les rassemblements et les événements festifs resteront prohibés. Les lycées pourront être "pleinement ouverts, avec la totalité des élèves" dès le 20 janvier. Enfin la vaccination ne sera pas "obligatoire", les campagnes devraient débuter fin décembre ou début janvier.

Enfin, pour soutenir au mieux les entreprises qui resteront fermées administrativement dans les semaines à venir, et c'est le cas des restaurants, elles pourront bénéficier d'une aide plus généreuse: à hauteur de 20 % de leur chiffre d'affaires annuel, au lieu des 10 000 euros en vigueur. Mais le gouvernement a fait le choix du step by step... en espérant que la stratégie porte ses fruits! GW.

Dernières nouvelles