Donald Trump appelle ses partisans à "inverser" le résultat de l'élection

Présidentielle américaine : Donald Trump appelle ses partisans à « inverser » le résultat de l’élection

Trump appelle ses soutiens à «inverser» le résultat de la présidentielle

Malgré de nombreux revers après avoir déposé des recours pour dénoncer un scrutin "frauduleux " et contester les résultats de l'élection, le président américain a de nouveau appelé mercredi 25 novembre ses partisans à " inverser " le résultat du scrutin, plus de deux semaines après l'annonce de la victoire de son rival démocrate, Joe Biden". Aucun doute ne pèse désormais sur le fait que ce dernier deviendra le 46e président des Etats-Unis le 20 janvier prochain.

Depuis l'annonce de la victoire du candidat démocrate le 7 novembre, Donald Trump multiplie depuis les recours en justice, sans succès.

Aucune fraude massive n'a été démontrée lors de la présidentielle du 3 novembre. Pour Trump, le Parti démocrate a perdu la présidentielle. Alors même qu'il a donné lundi son feu vert au processus de transfert du pouvoir vers son successeur. Tout en continuant à crier à la fraude, mais de plus en plus seul dans le camp républicain.

"C'est une élection que nous avons gagnée facilement". "Nous ne voyons pas notre coopération récemment approfondie avec la Russie comme une alternative à nos liens profonds avec l'Amérique", avait déclaré le président turc ce dimanche lors d'une session du Forum international sur la sécurité de Halifax.

"C'est un moment très important dans l'histoire de notre pays".

"Je pense que cette sombre saison de divisions et de diabolisation va céder la place à une année de lumière et d'unité", a lancé le démocrate dans une allocution à l'occasion de la fête de Thanksgiving, depuis sa ville de Wilmington, dans le Delaware. Et voilà ce que nous avons appris: "le peuple de cette nation a été à la hauteur", a-t-il estimé. Selon ses dires, les Etats-Unis ont des élections libres et justes, et "nous en respectons les résultats. Les habitants et les lois de ce pays n'accepteront pas autre chose", a-t-il prévenu.

Joe Biden a une nouvelle fois voulu marquer le contraste avec celui qui dirige encore le pays.

Rien ne figurait en revanche à l'agenda officiel de Donald Trump mercredi mais dans la matinée, il avait été envisagé qu'il se rende en personne à Gettysburg, en Pennsylvanie, pour y retrouver son avocat haut en couleur Rudy Giuliani.

"Vous voulez des solutions, pas des cris".

L'agence Bloomberg est revenue ce mardi sur la relation qui avait lié la Turquie aux Etats-Unis alors que le président élu était Vice-président sous l'administration Obama.

Donald Trump a accepté le processus de transition, lundi 23 novembre. "De la lumière, pas des flammes", a-t-il martelé.

Dernières nouvelles