Attaque au couteau à Lugano, piste terroriste évoquée — Suisse

Suisse : attaque dans un supermarché, la police n'exclut pas des

Attaque au couteau en Suisse : deux femmes blessées, la police évoque «un attentat»

La jeune femme responsable de l'agression au couteau qui a fait deux blessées mardi 24 novembre dans un supermarché de Lugano était connue pour radicalisation, a fait savoir la police suisse. Elle était "tombée amoureuse" sur les réseaux d'un combattant djihadiste en Syrie, en 2017, indique la police fédérale dans un tweet. Elle avait tenté de le rejoindre mais avait été arrêtée à la frontière turco-syrienne et renvoyée en Suisse.

"Une personne de nationalité suisse a été interpellée et a été placée en garde à vue (.) et le ministère public de la Confédération a ouvert une information judiciaire à son encontre", a précisé le parquet dans son communiqué.

Dès mardi, la police régionale du Tessin, avait évoqué une possible "motivation terroriste".

D'autres clients de la grande surface ont réussi à maîtriser l'auteure de ces violences, qui a été arrêtée, a ajouté la police.

La thèse d'une attaque au couteau avec un motif terroriste n'est pas à écarter précise l'Office de la police (fedpol) suite à une attaque qui a blessé deux femmes.

L'enquête sur ce cas sera menée par la police fédérale, qui a annoncé parallèlement sur twitter l'ouverture d'une procédure pénale.

Le commandant de la police cantonale tessinoise Matteo Cocchi (à gauche), le conseiller d'État Norman Gobbi (à droite) et Nicoletta della Valle (à l'arrière en vidéo), directrice de Fedpol, durant la conférence de presse. A l'origine de cette attaque, un "sympathisant" de l'Etat islamique qui avait tenté de rejoindre la Syrie. Une Suissesse de 28 ans a attaqué deux femmes au 5e étage d'un magasin de la chaîne " Manor ".

La Suisse n'a pas connu d'attaques d'extrémistes jihadistes d'envergure, comme cela a pu être le cas chez ses voisins européens.

Dernières nouvelles