Covid-19 : le vaccin d'AstraZeneca nécessite une "étude supplémentaire"

Le vaccin d’AstraZenaca efficace à 70% seulement? Un score malgré tout satisfaisant

Vaccin AstraZeneca-Oxford: l'Inde prioritaire?

"Lorsque les chercheurs de l'université d'Oxford ont administré le vaccin à la fin du mois d'avril, au début du partenariat avec AstraZeneca, ils ont constaté des effets secondaires (fatigue, maux de tête, ndlr) moins forts que ceux qu'ils avaient anticipés", explique, au Guardian, Mene Pangalos, responsable de la recherche et du développement pour AstraZeneca.

"Tout sera présenté aux Français en toute transparence", a aussi promis Olivier Véran, concédant que "la France a beau être le pays de Pasteur, c'est un pays qui doute parfois, et qui doute parfois fortement, plus fortement que les autres, lorsqu'il est question de vaccin et que le vaccin est produit dans des délais aussi contraints".

Encore incertaine il y a quelques semaines, la perspective d'un vaccin protégeant contre le Covid-19 s'est concrétisée ces deux dernières semaines avec une pluie d'annonces de laboratoires concernant l'efficacité de leur vaccin: Pfizer et BioNTech ont dégainé les premiers, suivis par Moderna et AstraZeneca/Université d'Oxford. Le groupe a annoncé son intention de produire près de 3 milliards de doses l'année prochaine. Au lieu de l'appeler arrête ou d'exclure ces personnes à demi-dose de l'essai, l'équipe a décidé de modifier les protocoles de l'étude, ce qu'elle a fait après avoir consulté les régulateurs. Au total, 2 741 participants étaient dans le groupe à faible dose et 8 895 dans le groupe à dose complète. Une différence de taille avec les sujets qui se sont vu inoculer les deux doses et dont les résultats d'efficacité chutaient à 62 %. Pour une raison étrange, cependant, les développeurs ont déclaré une efficacité de 70%, ce qui n'a aucun sens, car ce chiffre semble maintenant complètement faux.

Pour compliquer davantage les choses, personne dans le groupe à faible dose n'avait plus de 55 ans, ce qui n'était pas le cas pour le groupe à dose complète.

La Commission européenne a conclu un accord avec Moderna pour la fourniture de son vaccin contre le Covid-19. Dans le même ordre d'idées, et comme le montre cet incident, il est vraiment difficile d'obtenir les bons dosages.

Enfin, cette nouvelle, qui intervient plusieurs jours après l'annonce initiale des résultats du test, nous parvient via un communiqué de presse. Il repose par ailleurs sur une technologie de vecteur à adénovirus, prometteuse contre les formes graves de Covid-19.

Dernières nouvelles