Jean Castex : les stations de ski ouvertes mais les remontées mécaniques fermées

Les remontées mécaniques à l'arrêt et c'est toute l'économie montagnarde qui se fige

Les remontées mécaniques à l'arrêt et c'est toute l'économie montagnarde qui se fige. MaxPPP

La chancelière allemande Angela Merkel a annoncé le prolongement des restrictions mises en place pour lutter contre la pandémie de Covid-19 jusqu'à début janvier.

Lors de l'allocution du Président de la République mardi 24 novembre 2020, un séisme s'est abattu sur le monde de la montagne et ses stations de ski.

Le nombre de cas confirmés de coronavirus a grimpé à 961.320, soit 18.633 cas de plus que la veille, selon les données communiquées par l'Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses.

Bars, restaurants, lieux culturels ou encore clubs de sports devraient ainsi rester fermés pendant encore plus d'un mois. La pratique du football sera autorisée, mais le nombre de joueurs par équipe sera limité à 1 et ils devront être munis d'une raquette", " Les piscines seront ouvertes au public mais les baignades seront interdites.

Bruno Faure et Lionel Gay insistent sur l'importance d'une ouverture dès le 19 décembre, premier jour des vacances de fin d'année, "y compris en envisagent des traitements particuliers décentralisés, tenant compte de la réalité de la propagation du virus et de la situation sanitaire de nos départements, afin de nous permettre tant d'offrir la joie et le bonheur tant attendu par les citoyens français que de remettre en fonctionnement ce poumon économique qui rayonne sur tous nos départements ".

Angela Merkel et les dirigeants des 16 Länder allemands sont convenus mercredi de prolonger et de renforcer ces restrictions au moins jusqu'au 20 décembre. "Et certaines stations italiennes ont également annoncé leur ouverture prochaine", souligne l'élue, alors que le gouvernement parle de " coordination européenne ".

En Autriche, en Finlande et en Suisse, les stations vont rouvrir à Noël, Andorre a reporté la réouverture "sine die", quant à l'Italie, les autorités ne se sont pas encore prononcées mais la balance penche du côté de la poursuite de la fermeture en raison de la situation sanitaire. Une de ses stations les plus fréquentées, Ischgl, avait d'ailleurs été un important foyer de contamination l'hiver dernier, infectant des touristes venus de plusieurs pays européens.

" Après mars, je suis très optimiste parce que nous serons probablement capables de vacciner de plus en plus de gens et ce sera plus facile de maintenir les taux d'infection à un bas niveau avec le printemps", a-t-il ajouté.

Dernières nouvelles