Les produits menstruels seront accessibles gratuitement en Écosse

En Suisse la gratuité des protections menstruelles n'existe qu'au niveau individuel décidée par certaines entreprises ou écoles

Les protections périodiques seront accessibles gratuitement en Écosse, une première

En Écosse, les pouvoirs publics ont opté pour une solution radicale pour résoudre le problème: les protections périodiques seront bientôt accessibles à toutes les femmes gratuitement.

Les députés écossais ont voté mardi 24 novembre à l'unanimité en faveur de l'accès gratuit aux protections hygiéniques. Première mondiale pour un projet défendu dans de nombreux pays, la mise en pratique va être suivie de près.

La première ministre écossaise Nicola Sturgeon a fait part de sa "fierté d'avoir voté pour cette loi révolutionnaire, qui fait de l'Écosse le premier pays au monde à fournir des protections périodiques gratuites à toutes celles qui en ont besoin".

"Nous sommes tous d'accord pour dire que personne ne devrait avoir à s'inquiéter pour avoir des tampons ou protections réutilisables" a déclaré Monica Lennon. La campagne de Monica Lennon avait été soutenue par une large coalition de syndicats, d'organisations de femmes et d'associations caritatives.

Avec cette loi, le Parlement écossais s'assure que toutes les personnes menstruées pourront avoir accès à des protections hygiéniques. Les 32 conseils du pays devront s'assurer que les produits sont disponibles gratuitement. L'objectif est aussi de mettre en place un vrai système d'éducation menstruelle dans les écoles. Le coût estimé pour l'État d'une telle opération est d'environ 11 millions d'euros par an. En plus de faciliter le quotidien des femmes pendant leurs règles, cette loi permet de lutter contre un véritable fléau: la précarité menstruelle. Les "prochaines étapes doivent être de veiller à ce que la santé des femmes en général reste une priorité politique en Ecosse et que nous mettions fin à toute stigmatisation entourant les menstruations".

Proud to vote for this groundbreaking legislation, making Scotland the first country in the world to provide free period products for all who need them.

Désormais, le gouvernement devra permettre à chaque Ecossaise ayant besoin de protections menstruelles d'en obtenir gratuitement.

En France, selon l'association Règles élémentaires, 1,7 million de femmes sont victimes de précarité menstruelle, un chiffre également rapporté par le ministère de la Santé. Et en février 2020, Marlène Schiappa et Christelle Dubos ont annoncé l'expérimentation de la distribution gratuite de protections hygiéniques dans plusieurs lieux publics.

Dernières nouvelles