Abandon d’Alex Thomson, l’un des favoris du Vendée Globe — Voiles

AGENCE FRANCE-PRESSE Charlie Dalin

AGENCE FRANCE-PRESSE Charlie Dalin

Pour celui qui participait à son cinquième Vendée Globe (pour son troisième abandon), le coup est rude. Le Gallois, qui restait sur deux podiums (3rd en 2012-2013, 2nd en 2016-2017), était l'un des principaux candidates for the winning final, au moment du départ le 8 November aux Sables d'Olonne.

" Malheureusement, uneven repetition if possible, explains Alex Thomson".

Après avoir évalué la situation aujourd'hui, le skipper gallis et son équipe ont décidé que la seule solution était d'arrêter la course et de gagner la ville du Cap, en Afrique du sud. "Nous pensons que le meilleur reste à venir dans cette course". Le Gallois avait déjà perdu beaucoup de temps la semaine dernière avec des ennuis techniques, déjà. Le skipper britannique va faire route vers Le Cap pour mettre son HUGO BOSS à l'abri.

Dans son sillage, le doyen du Vendée Globe à 61 ans, Jean Le Cam (Yes We Cam!), continue d'épater la concurrence avec son navire vieux de treize ans, et fait pour l'instant mieux que tenir tête à ses concurrents à bord d'embarcations de dernière génération, équipées de foils, ces appendices latéraux qui permettent aux bateaux de s'élever au-dessus de l'eau pour prendre de la vitesse.

Avec le Cap de Bonne-Espérance dans le viseur, Charlie Dalin a accru son avance sur son dauphin Thomas Ruyant dimanche matin, alors que l'infatigable Jean Le Cam n'en finit pas de surprendre avec sa troisième place.

Charlie Dalin, sur Apivia, mène la flotte du Vendée Globe dans l'Atlantique sud. Après Jérémie Beyou (Charal) revenu aux Sables d'Olonne et désormais loin des premiers rôles, c'est au tour d'Alex Thomson (Hugo Boss) de dire au revoir à ses chances de victoire.

Dernières nouvelles