Marches " des libertés ": 62 policiers et gendarmes blessés, 81 interpellations

Marches

France Marches"des libertés en France 62 policiers et gendarmes blessés

"Les auteurs de ces violences doivent être poursuivis", a ajouté le ministre de l'Intérieur. "A 15 ans je me suis retrouvé à Alep bloqué dans une manifestation, blessé par deux balles dans la main".

A Paris, un bilan des manifestants blessés n'a pas encore été dévoilé.

Une enquête " administrative interne " a été ouverte par la police pour établir les circonstances dans lesquelles un photographe de presse a été blessé samedi 28 novembre 2020 à Paris lors de la manifestation contre le texte de loi " sécurité globale " et les violences policières, indique ce dimanche l'AFP.

"Un peu plus tôt dans l'après-midi, également dans un tweet, M. Darmanin avait assuré avoir eu " de longues conversations avec la plupart des policiers blessés ".

Un précédent bilan du ministère de l'Intérieur faisait état de 62 blessés parmi les forces de l'ordre (39 en province et 23 à Paris). Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux ont montré des policiers passés à tabac en marge de la manifestation, dont une séquence tournée par le journaliste reporter d'images Amar Taoualit.

Cette enquête, confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN), vise à éclaircir les conditions de survenance "de la grave blessure au visage de ce photographe âgé de 24 ans qui avait couvert le conflit syrien pour l'AFP et est installé en France depuis près de trois ans".

Il a souligné qu'au moment des faits, Ameer al-Halbi "exerçait son droit légal comme photojournaliste couvrant les manifestations dans les rues de Paris" et qu'il "se trouvait avec un groupe de collègues clairement identifiés comme journalistes". Le secrétaire général de Reporters Sans Frontières (RSF), Christophe Deloire, a dénoncé samedi soir sur Twitter des violences policières "inacceptables" contre ce collaborateur de Polka Magazine et de l'AFP.

Une enquête a donc été diligentée à la demande de la hiérarchie policière et devrait établir comment le photographe, qui n'a pas encore déposé plainte, avait été blessé, a précisé une source policière à l'AFP. Le parquet a ajouté que "3 gardes à vue (avaient) été prolongées".

Au total, ces manifestations ont rassemblé, selon l'Intérieur, 133.000 personnes dont 46.000 à Paris, les organisateurs annonçant pour leur part 500.000 participants dont 200.000 dans la capitale.

Dernières nouvelles