Frank McCourt aurait reçu trois offres de rachat — OM

Lancer le diaporama OM: le 11 type des dix dernières années +11

Ce dernier élément est d'importance: les Saoudiens ne seraient donc pas le seuls repreneurs potentiels de l'Olympique de Marseille.

Dans ses valises, on retrouvait Mourad Boudjellal, l'ancien patron du RCT. Non pas parce qu'une crise institutionnelle, avec le départ d'Andoni Zubizarreta et la menace de faire pareil d'André Villas-Boas, mais parce qu'un homme d'affaires, Mohamed Ayachi Ajroudi, souhaitait reprendre le club et avait même fait une offre à Frank McCourt. Pour Mourad Boudjellal, il est évident que le milliardaire américain finira par lâcher l'Olympique de Marseille et probablement plus tôt qu'on ne le croit en raison des soucis financiers du football français et donc de l'OM.

Boudjellal explique les raisons de cette ambition qui tourne presque à l'obsession: " De Nîmes quand je me lève le matin depuis chez moi je vois la Méditerranée, Frank McCourt il voit l'Atlantique. Beaucoup d'amis ont poussé pour que je récupère l'OM. "Le plus grave, ce n'est pas de réussir ou d'échouer, c'est de ne pas essayer", a-t-il ainsi estimé.

L'OM va se vendre.

Pour rappel, Frank McCourt aurait déjà investi plus de 250 millions d'euros dans le club. "Quand vous avez un stade de 67 000 places, avec 4 000 places en hospitalité, qui est vide, c'est long sur une saison". Quand vous avez escompté une augmentation des droits TV, et que le diffuseur vous dit, finalement, je ne vais pas payer, ça fait beaucoup au budget. Quand vous avez dit: bon, allez, on va prendre des points en Coupe d'Europe, on va peut-être même passer le premier tour, ça fera du gras. Au bout d'un moment, je crois que Frank McCourt, en l'espace de quelques mois, il a changé d'avis. Hier, il a assuré que son offre était toujours valable et que, s'il était président, il recruterait Zinédine Zidane au poste d'entraîneur.

Dernières nouvelles