Mort d'Anne Sylvestre, chanteuse du féminisme et de l'enfance

La chanteuse Anne Sylvestre est morte à l'âge de 86 ans

Chanteuse populaire et femme engagée, Anne Sylvestre est morte à l’âge de 86 ans

Selon plusieurs médias français dont La Dépêche, la chanteuse Anne Sylvestre est décédée ce lundi 30 novembre à l'âge de 86 ans. Elle avait collaboré entre autres avec Georges Brassens. Elle a 23 ans et ose enfin montrer ses chansons à "La Colombe".

Anne Sylvestre a été l'une des premières femmes de la chanson française à écrire ses propres textes. "Et ça a été un peu déconcertant je pense d'avoir des femmes qui arrivaient (.) avec leurs mots", racontait-elle sur France Culture en juillet 2015.

"Mon mari est parti ", montrait déjà le point de vue féminin et une rupture avec la chanson française en 1961. L'artiste revendiquait le terme de chanteuse féministe, qui a parfois été lourd à porter. Plus tard, en 2007, elle interprétera "Gay, marions-nous", en soutien au mariage homosexuel. En effet, elle avait une tournée de prévue en 2021 pour son spectacle Nouveaux Manèges, avec notamment quatre dates à La Cigale.

Dans ses chansons, elle évoque aussi son histoire personnelle marquée par le passé collaborationniste de son père, Albert Beugras, bras droit de Jacques Doriot pendant la guerre et emprisonné près de dix ans après la Libération.

De Renan Luce à Aldebert, d'Agnès Bihl à Amélie Les Crayons, elle s'est souvent produite avec les jeunes artistes qui revendiquaient une filiation avec son écriture pimentée. Le journal rappelle qu'Anne Sylvestre possède également un répertoire riche de chansons plus engagées sur la cause féministe. Elle est devenue très populaire dans les années 60 et 70.

Ses " fabulettes " ont bercé des générations d'enfants, et elle leur doit sa notoriété auprès du grand public.

Dernières nouvelles