Plus de 3 millions de français privés de TNT

Le relais de l'Etoile abrite également des antennes de téléphonie mobile

Le relais de l’Etoile abrite également des antennes de téléphonie mobile

Tous les multiplex (à l'exception du SMR6 qui diffuse TF1, LCP Public Sénat, TFX, NRJ12 et TMC) sont coupés ainsi que l'intégralité des programmes radio. Des techniciens en investigation criminelle étaient sur place pour enquêter, a indiqué la gendarmerie à l'AFP, confirmant une information de La Provence.

Le relais de l'Etoile abrite également des antennes de téléphonie mobile.

Un incendie d'origine criminelle a grandement endommagé un local technique du relais de télévision installé au sommet du Massif l'Etoile près de Marseille (Bouches-du-Rhône) dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre 2020 occasionnant une panne générale du réseau de distribution.

"Il n'y a pas de 5G sur place pour l'instant, mais à terme le site sera amené à l'accueillir", a aussi précisé TDF.

L'antenne de télévision et radio couvre à elle seule 2,6 millions d'habitants et alimente d'autres émetteurs de la région, ce qui impacte une plus large population, a encore ajouté la même source. Des clients des opérateurs Bouygues Télécom, Free et SFR sont touchés, mais dans une moindre mesure en raison de la présence d'autres antennes aux alentours.

Au-delà de l'agglomération marseillaise, les départements des Bouches-du-Rhône, des Alpes-de-Haute-Provence, du Vaucluse, du Gard, de l'Hérault ont eux aussi été partiellement touchés ainsi qu'une petite partie du Var, toujours selon TDF. "Nous sommes sur le pied de guerre depuis cette nuit pour trouver une solution provisoire dès que l'on pourra évaluer les dégâts", a indiqué une porte-parole de TDF à l'AFP.

"C'est un de nos sites les plus importants, un centre névralgique, avec une zone de couverture importante du fait de sa position en hauteur", a expliqué M. Bargas de TDF.

Le site est pour l'instant fermé par la gendarmerie. L'enquête a été confiée aux gendarmes de la section de recherches qui vont notamment tenter d'exploiter les images de vidéosurveillance.

Dernières nouvelles