" "Évacuation " réussie " d'un homme de 300 kg coincé chez lui à Perpignan

France évacuation réussie d’un homme de 300 kg coincé chez lui

VIDÉOS - Opération à haut risque pour évacuer un homme de 300 kg de son domicile à Perpignan

Cloué au sol après une mauvaise chute, Alain Panabière, 52 ans n'a pas quitté son appartement depuis près d'un an. "L'opération a été réalisée plus rapidement que prévu et son état de santé a pu être préservé, c'est ce que l'on craignait le plus", a expliqué Aurélien Paris, le commandant des pompiers.

Les deux frères avaient alors officiellement donné leur accord et signé un protocole d'évacuation proposé par la préfecture.

Son avocat, Me Codognès, avait demandé, fin octobre, une intervention urgente au ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin. Cette lettre a été suivie d'une plainte pour "non-assistance à personne en danger" et "omission de porter secours à personne en péril".

Ce matin, lors d'une brève interview, Alain Panabière a confié à L'Indépendant avoir "passé une mauvaise nuit ". Une grue de 100 tonnes et pas moins de 50 personnes sont mobilisés pour participer à l'évacuation d'un homme souffrant d'obésité morbide. "Je ne suis pas encore sorti d'affaire", a-t-il déclaré.

Lundi, des premiers travaux de consolidation de la maison de deux étages située dans un quartier aux rues étroites ont été réalisés.

VIDÉOS - Opération à haut risque pour évacuer un homme de 300 kg de son domicile à Perpignan
Perpignan : évacuation à haut risque réussie pour Alain, 250 kilos, bloqué chez lui depuis des mois

Transféré au CHU de Montpellier (lire ci-dessous), Alain sera soigné pendant plusieurs mois à la clinique de Bondigoux du Château de Vernhes, à une quarantaine de kilomètres au nord de Toulouse. Pour l'évacuer, l'immeuble où il réside a été consolidé et une partie de la façade a été enlevée.

Placé sous perfusion, l'homme de 53 ans a été déplacé horizontalement dans un grand conteneur blanc, suspendu à une grue, puis déposé dans une ambulance spécialisée, selon la préfecture des Pyrénées-Orientales.

L'intervention exceptionnelle et extrêmement délicate a finalement été concluante.

M. Panabière sera conduit dans un premier temps à l'hôpital de Montpellier pour une "évaluation globale" de son état de santé, avant son transfert quelques semaines plus tard vers un centre de rééducation, selon le chef du service Endocrinologie-Diabétologie-Nutrition, Antoine Avignon. "C'est un système cardio-vasculaire longtemps au repos qui est réactivé", a précisé le médecin.

Dernières nouvelles