Covid-19 aux États-Unis : hôpitaux et morgues se remplissent

Plus de 2.700 morts du Covid-19 en 24 heures et plus de 100.000 personnes hospitalisées aux USA

Vaccins Covid-19 : les professionnels de santé et maisons de retraite prioritaires aux Etats-Unis

C'est plus que le nombre de personnes tuées le 11 septembre, et bien plus que le record de 2603 enregistré le 15 avril, lorsque la région métropolitaine de New York était l'épicentre de l'épidémie américaine.

Les Etats-Unis restent de loin le pays le plus touché par la pandémie dans le monde, avec le plus grand nombre de cas positifs et de décès. Depuis mercredi, ils sont désormais plus de 100 000, 100 226 très exactement selon le Covid Tracking Project, un projet collaboratif de suivi de l'épidémie lancé en mars par deux journalistes et un scientifique américains. Les responsables préviennent que ces chiffres augmenteront en particulier avec des millions d'Américains rentrant chez eux après le week-end de Thanksgiving. "La réalité est que décembre, janvier et février vont être cruciales et difficiles à passer".

Certaines villes ont rétabli des mesures strictes face à l'augmentation des cas.

" Il y a actuellement 100.226 personnes atteintes du Covid-19 et hospitalisées aux Etats-Unis, la première fois que les hospitalisations dépassent les 100.000", a-t-il précisé dans un tweet. Le comté de Los Angeles a émis une nouvelle ordonnance de séjour à la maison interdisant les rassemblements.

Le Dr Anthony Fauci, directeur de l'Institut national des allergies et des maladies infectieuses, a déclaré plus tôt cette semaine que la crise aux États-Unis ne "se retournerait pas soudainement".

Ce portrait peu reluisant sur la Santé de la première puissance mondiale survient alors que les Etats-Unis décident de la manière dont le vaccin sera distribué lorsqu'il sera autorisé par le gouvernement fédéral, éventuellement à partir de la semaine prochaine, la date limite étant fixée à vendredi pour soumettre des demandes de doses du vaccin Pfizer et spécifier là où elles doivent être expédiées compte tenu de la disponibilité des vaccins qui seront limités jusqu'au printemps, la plupart des Etats devant suivre les lignes directrices adoptées par le CDC.

Dernières nouvelles