Le continent américain reste le plus affecté (OMS) — Coronavirus

L’OMS

L'OMS n'exclut pas que le Covid-19 ne vienne pas de la ville de Wuhan et va enquêter

Supposant que la pandémie de Covid-19 n'ait pas démarré à Wuhan, l'OMS a promis le 30 novembre de tout faire pour connaître son origine.

"Il n'y a rien à cacher", a-t-il assuré. Notons qu'une équipe est mise sur pied par l'organisation onusienne et est chargée découvrir l'origine du virus en Chine. Il a également fait part de sa déception concernant le fait que certaines personnes l'aient "politisée". D'autres États membres, tout en étant moins critiques, soupçonnent toutefois Pékin de freiner le processus.

" Ceci en attendant que cette équipe scientifique soit déployée le plus vite possible sur le terrain", ajoute-t-il, sans préciser pour autant la date exacte de ce déploiement.

"La position de l'OMS a été très claire".

"Nous allons commencer l'étude à partir de Wuhan, et nous nous baserons sur les résultats obtenus pour déterminer s'il y a d'autres pistes à explorer".

Le DG de l'OMS a par ailleurs estimé que la situation de l'épidémie de COVID-19 au Brésil est "très, très inquiétante ".

Si les scientifiques pensent que l'hôte originel du virus est une chauve-souris, on ne connaît pas l'animal intermédiaire qui a permis la contamination humaine. "C'est très, très inquiétant", a mis en garde solennellement Tedros Adhanom Ghebreyesus, face à l'évolution du Covid-19 dans un pays dont le président, Jair Bolsonaro, nie la gravité de la maladie et a fait savoir la semaine dernière qu'il ne se ferait pas vacciner.

Le patron de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a lancé lundi un cri d'alarme sur la situation au Brésil et au Mexique en proie à une progression rapide du Coronavirus, appelant les autorités des deux pays à prendre la situation "très au sérieux".

"Si vous prenez le nombre de morts, la semaine du 2 novembre c'est 2.538 et maintenant nous en avons 3.876", a-t-il poursuivi.

Dernières nouvelles