Au Royaume-Uni, les vaccins Pfizer sont arrivés dans les hôpitaux — Coronavirus

Covid-19 flambée aux Etats-Unis vaccinations en Russie et au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni se prépare pour une campagne de vaccination `` historique ''

"C'est incroyable de savoir que les vaccins sont là, qu'on est les premiers du pays et donc du monde", s'enthousiasme-t-elle.

"Je suis tellement fière", a-t-elle déclaré après que la fiducie, qui gère l'hôpital universitaire de Croydon, a pris livraison du vaccin.

Pour être efficace, une personne doit obtenir deux doses du vaccin de Pfizer/BioNTech à trois semaines d'intervalle. Au lieu de cela, seul le personnel des foyers de soins pourra se faire vacciner dans les centres hospitaliers.

"Les effets de la vaccination vont probablement commencer à se faire sentir d'ici au printemps par une réduction importante du nombre des hospitalisations, visites et morts liées au Covid, mais il faudra attendre de nombreuses semaines avant qu'on en arrive là", ont souligné dans une lettre commune les directeurs médicaux pour l'Angleterre, l'Ecosse, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord.

Le pays, le plus endeuillé en Europe, avec plus de 61.000 morts, débute ce mardi une campagne à destination des personnes les plus vulnérables. Cependant, les autorités britanniques assurent que leur décision "répond à toutes les normes de sécurité".

Mais la lumière semble au bout du tunnel avec le lancement de campagnes de vaccinations, qui ont commencé samedi en Russie.

L'alliance Pfizer/BioNTech avait annoncé, mardi passé, avoir déposé une demande pour son vaccin contre le Coronavirus (Covid-19) en Europe auprès de l'Agence européenne du médicament (EMA), après que les résultats des essais clinique, à grande échelle, du BNT162b2 aient montré une efficacité à 95 % de leur vaccin.

La campagne qui s'ouvre, la plus grande jamais menée par le service public de santé, s'apparente davantage à "un marathon" qu'à "un sprint" dans ce pays de 66 millions d'habitants, a prévenu le directeur médical du service public de santé (NHS), Stephen Powis.

Les résidents des CHSLD de Montréal et de Québec seront vaccinés en premier contre la COVID-19. Selon des journaux britanniques, la reine Elizabeth II, 94 ans, et son époux le prince Philip, 99 ans, seront vaccinés prochainement. Le pays a commandé 40 millions de doses de ce vaccin, protégeant 20 millions de personnes, nécessitant deux injections. Étant donné que le gouvernement britannique n'immunisera que les personnes de plus de 16 ans, environ 55 millions de personnes au Royaume-Uni seront éligibles. En tout, le Canada a acheté 76 millions de dollars du vaccin de Pfizer et BioNTech.

Les doses destinées au Royaume-Uni seront transportées depuis le site de fabrication de Pfizer situé en Belgique.

Entre 22 000 et 28 000 Québécois devraient être vaccinés entre le 21 décembre et le 4 janvier, si bien sûr Santé Canada approuve le vaccin. Ces vaccins seront distribués aux provinces au prorata de leur population. Heureusement, le vaccin est stable aux températures normales du réfrigérateur, entre 2 et 8 degrés Celsius (35,6 à 46,4 F), pendant quelques jours, ce qui signifie qu'il peut être conservé localement. Ils doivent être transportés par une entreprise spécialisée et leur décongélation prend plusieurs heures.

Dernières nouvelles