Sony retire Cyberpunk 2077 du PlayStation Store et offre des remboursements inconditionnels

Le jeu Cyberpunk 2077

Le jeu Cyberpunk 2077. Capture CD Projekt RED

Sony, le fabricant de la Playstation a décidé de retirer, jusqu'à nouvel ordre le jeu de sa plate-forme de distribution dématérialisée en raison de ses nombreux bugs, en particulier sur les consoles.

Le développeur a présenté ses excuses et promis des correctifs en janvier et février pour régler les problèmes techniques le plus importants.

C'est là que les choses se compliquent.

Habituellement, Sony refuse le remboursement des titres ayant été téléchargés.

Si CD Projekt assume le coût financier des remboursements (les copies remboursées par les revendeurs ne sont évidemment pas payées au studio de développement), le processus de remboursement est aussi une complication que certains ne sont manifestement pas prêts à assumer. Mais voilà, les deux firmes n'ont jamais été mises au courant de cette décision, et la politique du PlayStation Store interdit en principe de se faire rembourser si on a commencé le téléchargement d'un jeu.

Au cœur d'une polémique pour ses performances catastrophiques sur les consoles d'ancienne génération, le jeu Cyberpunk 2077 a finalement été retiré du PlayStation Store de Sony.

"SIE (Sony Interactive Entertainment) s'efforce d'assurer un haut niveau de satisfaction de ses clients, et nous allons donc commencer à offrir un remboursement intégral" aux joueurs, a précisé le groupe. Afin d'éviter trop de litiges, Sony préfère manifestement interrompre les ventes - avec sans doute des conséquences significatives pour CD Projekt, puisque pour mémoire, 40% des ventes de Cyberpunk 2077 ont été réalisées sur consoles (PlayStation et Xbox).

Aucune préversion n'ayant été envoyée à la presse spécialisée (contrairement à la version PC), la découverte de l'état mal fini du jeu quelques heures avant le lancement a été vécu comme une trahison et a entraîné de très nombreuses critiques négatives. On sait que CD Projekt attache une grande importance à sa réputation auprès des joueurs.

Bon par contre pour les développeurs, "c'est la me-merde" dans les prochaines semaines et mois à venir.

Dernières nouvelles