Covid-19: un infirmier testé positif après une première injection du vaccin

Un infirmier positif au Covid après une 1re injection du vaccin Pfizer: comment l'expliquer

Un infirmier positif au Covid après une 1re injection du vaccin Pfizer: comment l'expliquerSTEPHANE DE SAKUTIN POOL AFP

Un infirmier californien aurait été testé positif au COVID-19 plus d'une semaine après avoir reçu la première des deux doses de vaccin Pfizer. Il s'est rendu sur un site de test à l'hôpital et a été testé positif au COVID-19 le lendemain de Noël, selon le rapport.

"Ce n'est pas du tout une surprise", explique à ABC News le Dr. Christian Ramers, spécialiste des maladies infectieuses au Family Health Centers de San Diego. Quelques jours plus tard, ce dernier ressent frissons, douleurs musculaires et fatigue intense.

Ramers a poursuivi en disant qu'il est possible que l'infirmier ait contracté le virus avant de recevoir la première dose de vaccin.

Sans compter que "d'après les essais cliniques " il faut "environ 10 à 14 jours pour commencer à développer " une immunité. Pfizer "passera en revue toutes les informations disponibles sur ce cas et tous les rapports faisant état de diagnostic confirmé après vaccination", a déclaré le fabricant de médicaments dans un communiqué à Reuters.

En outre, Matthew W. n'a reçu qu'une première dose du vaccin, alors que deux sont nécessaires pour être efficacement protégé contre le virus. "La première dose vous donne environ 50% de protection, et vous avez besoin de cette deuxième dose pour atteindre 95%", ajoute-t-il. "Même après avoir commencé à recevoir une certaine protection, celle-ci ne sera pas totale".

L'infirmier concerné aurait pu contracter le coronavirus avant la vaccination, ajoute également le docteur.

Ce cas rappelle bien que les gestes barrières tels que le port du masque, le lavage des mains et la distanciation sociale, notamment, sont importants, même après avoir été vacciné.

" Vous entendez les praticiens de la santé être très optimistes sur le fait que ce soit le début de la fin, mais ce sera un lent roulement, des semaines voire des mois alors que nous déploierons le vaccin ", a déclaré Ramers.

Dernières nouvelles