Akka Tehnologies va supprimer près de 900 emplois à Blagnac

Le groupe d’ingénierie Akka compte un site à Gonfreville-l'Orcher près du Havre

Le groupe d’ingénierie Akka compte un site à Gonfreville-l'Orcher près du Havre

Toutefois, le groupe indique continuer en parallèle de tout mettre en oeuvre pour trouver des solutions et sauvegarder ainsi un maximum d'emplois. En effet, 800 coupes pourraient intervenir à Blagnac, quarante au Havre et 60 en Île-de-France.

"A ce stade les discussions avec les partenaires sociaux portent sur la suppression d'environ 900 postes, principalement dans la région Occitanie". Spécialisé dans le conseil en ingénierie et services de R&D, le groupe français a fait savoir hier qu'il discutait d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). Les instances représentatives du personnel ont été informées cette semaine de la la mise en œuvre d'un plan de restructuration adapté à la charge actuelle de la société "dans un secteur aéronautique où la reprise ne se matérialise pas", selon les termes de l'entreprise. "C'est le domaine de l'aéronautique civil qui est sous forte pression et pour lequel les perspectives ne sont pas claires", a-t-il précisé. Au troisième trimestre, les ventes ont continué de baisser, avec une baisse de 20,4% (-28,9% en organique).

Le groupe s'attend à une marge opérationnelle "supérieure ou égale à" zéro tout au long de l'année, et a déjà lancé un programme communautaire en Allemagne cet été avec 800 suppressions d'emplois. À ce jour, 450 personnes ont été formées en France pour que de nombreux emplois puissent être maintenus.

Dernières nouvelles